RCA : La MINUSCA arrête un convoi d’hommes armés au centre de Centrafrique

La MINUSCA arrête un convoi d'hommes armés au centre de Centrafrique | DR
La MINUSCA arrête un convoi d’hommes armés au centre de Centrafrique | DR

La Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) a annoncé que ses forces ont procédé, samedi à l’aube, à l’immobilisation d’un convoi de sept véhicules à bord desquels se trouvaient environ 35 hommes lourdement armés.

L’opération a eu lieu à 50 km au sud de Sibut (centre) et parmi les individus interpellés plusieurs feraient l’objet de mandats d’arrêt, souligne la MINUSCA dans un communiqué rendu public dimanche soir.

Le convoi avait quitté Bangui très tard, vendredi, et avait échangé des tirs avec les forces de sécurité nationales à plusieurs points de contrôle en cours de route. Ces incidents ont fait plusieurs morts et blessés.

Selon la MINUSCA, c’est conformément à son mandat qu’elle a stoppé le convoi et tenté de retirer les armes et munitions détenues par les individus. Cette dernière opération n’a pas été facile, d’où il y a eu des frictions pendant plusieurs heures.

Les forces terrestres de la MINUSCA ont eu recours à une couverture aérienne. Après un survol en hélicoptère, les membres du convoi ont fui vers la brousse environnante, poursuivis par les forces de la MINUSCA.

Elles sont parvenues à capturer dix hommes armés avant de les emmener à leur base militaire à Sibut. Les troupes de la MINUSCA ont en même temps récupéré une quantité importante d’armes et de munitions, ainsi que les véhicules utilisés par le convoi.

La MINUSCA signale qu’elle est en contact avec le gouvernement et les autorités centrafricains depuis le début de cette affaire, y compris au plus haut niveau.

La MINUSCA a cherché à déployer une équipe conjointe MINUSCA- autorités gouvernementales, en vue d’un traitement approprié et rapide de cette situation, dans le cadre de l’État de droit. L’équipe de la MINUSCA est arrivée à Sibut le 13 août et a interrogé les détenus tandis que les victimes blessées sont soignées sur place à Sibut. Les autorités centrafricaines étaient attendues, dimanche à Sibut.

Le gouvernement de la RCA, détenteur de l’autorité nationale, est le premier responsable de la restauration et du maintien de la sécurité publique ainsi que de la primauté du droit, explique le communiqué.

Le Conseil de sécurité de l’ONU, dans sa dernière résolution 2301 sur la situation en République centrafricaine, a demandé à tous les milices et les groupes armés de déposer les armes et de cesser toutes les formes de violence et les activités déstabilisatrices.

La MINUSCA réitère son appel à tous les groupes armés et les milices à adhérer au processus de DDRR (désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement des ex-combattants) initié par le Président Touadéra, en conformité avec l’Accord sur le DDRR signé lors du Forum de Bangui en mai 2015.

La MINUSCA encourage tous les Centrafricains à privilégier le dialogue, y compris à travers un accord rapide sur un processus de DDRR sans exclusive.7

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz