RCA : la Constitution exige de Touadéra et des ministres une déclaration de patrimoine (ONG)

Faustin-Archange Touadéra, le 14 février 2016 à Bangui, avant son élection à la tête de la République centrafricaine. | © AFP / ISSOUF SANOGO
Faustin-Archange Touadéra, le 14 février 2016 à Bangui, avant son élection à la tête de la République centrafricaine. | © AFP / ISSOUF SANOGO

Le Président de l’organisation centrafricaine pour la bonne gouvernance, Origine Beckondji, a appelé, samedi à Bangui, le chef de l’Etat, Faustin Toudera, et son gouvernement à respecter la Constitution, en publiant leur patrimoine, une obligation qu’ils devaient appliquer bien avant leur prise de fonction.

En effet, selon M. Beckondji qui rencontrait la presse, l’article 39 de la Constitution stipule que le président de la République doit rendre public son patrimoine trente jours avant sa prestation de serment devant la Cour Constitutionnelle.

Le texte fondamental centrafricain en son article 58 oblige également les membres du gouvernement de publier leurs patrimoines avant toute prise de fonction, a rappelé le Président de l’Organisation centrafricaine pour la bonne gouvernance.

Pour ce dernier, le Président Faustin Archange Touadéra qui a prêté serment le 30 mars dernier, tout comme les membres de son gouvernement, constitué depuis le 11 avril, n’ont pas encore respecté ces dispositions de la Constitution.

Partant de là, l’ONG, a dit son président, interpelle les nouvelles autorités sur le respect de la Constitution pour ‘’permettre à la jeune démocratie centrafricaine de se développer”.

‘’Le respect de la Constitution, a ajouté Origine Beckondji, est le gage d’une stabilité dans le pays”.

CAMERPOST avec APA