Ramadan 2013 : Les prix flambent sur les marchés

Le début de la période de Ramadan est marqué par une hausse des prix des denrées de première nécessité.

Au marché central de Yaoundé, les ménagères ont constaté que le prix de certains produits a connu une hausse évidente. Tenez, le prix du sac de riz de 25 Kg est passé de 9000 Fcfa à 10.500 Fcfa, en moins de deux semaines. Habiba jeune marié et fidèle musulmane  s’étonne de la cupidité des commerçants :     « ils savent que nous sommes soumis à certaines obligations et ils n’hésitent pas faire des bénéfices sur notre dos. Le Kg viande est passé de 1100Fcfa à 1300Fcfa soit 200 Fcfa de différence ». « En réalité les prix ont changé au niveau de l’abattoir et le répercutons simplement au marché c’est tout » tente d’expliquer un boucher du marché du Mfoudi.  Le poisson n’est pas épargné par la vague d’inflation. L’une des variétés très prisée par les consommateurs camerounais, le maquereau a vu le prix de son Kg passer de 900 Fcfa à 1200Fcfa aujourd’hui. Le constat est quasi général de nombreux produits de grande consommation deviennent inaccessibles en cette période de jeune du mois de ramadan. Les commerçants se défendent de vouloir se faire de l’argent sur le dos des familles, mais insistent sur la nécessité de répercuter les variations imposées par les grossistes. Le Ministère du commerce précisément à travers la MIRAP organise des marchés périodiques qui s’emploient à mettre à la disposition des ménagères des produits et autres vivres frais à des prix abordables. Mais Cette initiative reste limitée.

Hakim Abdelkader

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz