Raid Sahraouiya de Dakhla : Une soixantaine de femmes au départ

Une soixantaine de femmes au départ du Raid Sahraouiya de Dakhla | DR
Une soixantaine de femmes au départ du Raid Sahraouiya de Dakhla | DR

Une soixantaine de femmes marocaines, américaines, espagnoles, françaises, sénégalaise et camerounaise étaient au départ dimanche après-midi à Dakhla pour le Raid solidaire “Sahraouiya” qui se poursuivra jusqu’au 23 avril au coeur des paysages majestueux et féeriques de la région, alternant mer et désert.

Ce Raid multisports, combinant trail, course de nuit, bike and run, course d’orientation, canoë et épreuves surprises, transportera les participantes six jours durant dans une aventure humaine extraordinaire au bord du Lagon de Dakhla, considérée comme la perle du Maroc et de ses provinces du sud.

Niché sur le site de la Dune Blanche entre mer et désert, à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Dakhla, le bivouac qui accueille l’ensemble des participantes de la “Sahraouiya”, a été conçu afin d’être en pleine harmonie avec la nature et s’inscrit ainsi dans une démarche d’événement durable promue par les organisateurs.

La première étape, dite “prologue”, donne déjà un avant-goût de l’aventure pour ces femmes engagées dans l’action sociale avec cette course “découverte” de Dakhla, une sorte de quête au trésor, axée autour de 6 points touristiques de la ville, a expliqué Gilles Gaubert, directeur de course.

En terme de difficulté, cette étape est plutôt facile et accessible à toutes les participantes, qu’elles soient sportives ou débutantes, puis la course gagnera en difficulté, a-t-il dit.

Concrètement, les “raideuses” concourront par équipe de deux et devront effectuer les épreuves ensemble. Un temps chrono permettra de faire un classement à la compétition et à chaque étape y afférente. Des épreuves d’adresse d’équilibre et de stratégie apportant des temps bonus aux équipes sont prévues, tandis que des malus temps seront rajoutés en cas d’abandon ou de non-respect du règlement.

Portée par l’action solidaire et sociale, l’édition 2016 de Sahraouiya vise à aider les associations marocaines œuvrant pour le soutien aux femmes en situation vulnérable et de précarité à concrétiser leurs projets.

Trois marraines représentent “Sahraouiya” dans sa deuxième édition, Mme Aicha Ech-chenna, présidente de l’Association Solidarité Féminine, Mme Nezha Bidouane, présidente de la Fédération Royale Marocaine de Sport pour Tous, également présidente de l’association “Femmes, réalisations et valeurs”, et pour la première fois, Mlle Sara Chafak, la maroco-finlandaise élue en 2012, miss Finlande.

En plus de stars du tissu associatif ou du showbiz, dont la chanteuse “Dièse”, des figures de l’athlétisme marocain sont également au rendez-vous de cette édition qui s’annonce comme un Raid de “toutes les surprises”.

A l’instar de la triple championne du Monde, Nezha Bidouane, d’autres athlètes participent au Raid “Sahraouiya”, dont Zhor Elkamch, Kabira Legmiri et Soltana Ait Hemmou.

Le Raid “Sahraouiya” est organisé par l’Association Lagon Dakhla, pour le développement du sport et l’animation culturelle, en collaboration avec l’Agence de communication OL Dakhla Consulting, et sous l’égide de la Fédération Royale Marocaine de Sport pour Tous.

“Sahraouiya” est plus qu’un événement sportif, “un élan citoyen, responsable et solidaire”, selon ses initiateurs.

© CAMERPOST avec © APA