Rabat : Lever de rideau sur la 1ère édition de la Semaine du film ivoirien – 04/11/2014

Timité Bassori, réalisateur ivoirien.
Timité Bassori, réalisateur ivoirien.

La 1ère édition de la Semaine du film ivoirien, qui se tient jusqu’au 9 novembre à Rabat, s’est ouverte lundi avec la projection du film « La femme au couteau », l’un des classiques du cinéma africain, du réalisateur Timité Bassori.

Ce film en noir et blanc de 80 min, raconte l’histoire d’un intellectuel ivoirien qui de retour d’Europe dans son pays, vit la confrontation entre le modernisme et la tradition, ainsi qu’un stress psychique et une lutte interne sans qu’il trouve secours ni auprès des médecins, ni auprès des guérisseurs, avant de comprendre, grâce à une amie, qu’il était resté traumatisé, à son insu, par l’image répressive de sa mère durant son enfance.

Né né en 1933 à Aboisso en Côte d’Ivoire, Timité Bassori, est l’un des pionniers du cinéma africain. Un hommage lui a été rendu lors de la 12ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK) en juin 2009. Il a également présidé le jury du prix de long métrage lors du 11ème Festival national du film de Tanger et de la 17ème édition du FCAK.

Lors de l’ouverture de cette manifestation culturelle, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a indiqué que cette semaine constitue l’occasion propice pour consolider les liens entre les cinéastes marocains et leurs homologues ivoiriens et une étape de la coopération Sud-Sud en matière de cinéma, rappelant à cet égard la tenue de la Semaine du cinéma marocain en Côte d’Ivoire en 2013.

L’ambassadeur de Côte d’Ivoire à Rabat, Idrissa Traoré a, de son côté, mis en avant les visites de SM le Roi Mohammed VI en Côte d’Ivoire en 2013 et 2014 et la visite du président ivoirien Alassane Ouattara au Maroc, ainsi que les projets d’envergure lancés par le Maroc dans ce pays africain.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz