Qui est Aminatou Ahidjo ?

La benjamine de famille Ahidjo a officiellement annoncé son entrée en politique en prenant une carte de membre au parti RDPC. Un ralliement qui se fait dans un contexte de campagne en vue de l’élection législative et municipale du 30 septembre 2013.

aminatou_ahidjo_photo

Juriste, politologue et communicatrice politique, la dernière des enfants Ahidjo est une tête pleine. Très discrète jusqu’ici la jeune dame âgée d’une quarantaine d’années a longtemps vécue à l’ombre de sa mère Germaine dont la position vis-à-vis du pouvoir de Yaoundé est sans équivoque. En effet, pour l’épouse de l’ancien président, décédé le 30 novembre 1989 à Dakar (Sénégal),  le préalable avant l’ouverture de la moindre négociation est la réhabilitation de la mémoire de son défunt époux le rapatriement de sa dépouille à travers l’organisation d’obsèques officielles entre autres. La position de Yaoundé sur la question est qu’une telle initiative relève strictement de la famille nucléaire.

Aminatou Ahidjo sort visiblement de l’ornière de sa mère pour jouer sa carte personnelle. En prenant une adhésion  au RDPC, la désormais militante de base s’inscrit dans une logique d’affrontement face à son frère ainé Badjika Mohamadou Ahidjo qui lui, porte les couleurs  de l’UNDP. Celle qui a déclaré au sortir de son entretien avec Jean Kuété que : « le RDPC est un parti de rassemblement et de cœur » avait sans doute choisi sa voie en embrassant des études de sciences politiques et de communication à l’université de Genève en Suisse. Elle savait et se préparait à franchir le pas, mais en politique il faut tenir compte des acteurs et des opportunités. Il se trouve que son nom est évocateur et que le moment est propice. Aminatou Ahidjo, que d’aucuns présentent comme néophyte devra faire son chemin dans un milieu où sentiments et morales ne sont pas les choses les mieux partagées. Le RDPC lui facilite sans doute les choses en déployant des moyens, mais à Garoua sa ville d’origine, le marigot politique grouille de crocodiles aux dents bien longues et aiguisés, au-delà de son patronyme Aminatou devra convaincre.

Hakim ABDELKADER