Protection de l’environnement : les emballages en plastique interdits

Le ministère de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable vient de rendre publique un communiqué qui informe le public qu’à compter du 1er avril 2014, les emballages non biodégradables sont interdits au Cameroun.

emballage_plastique
La mesure bien que tardive par rapport à certains pays africains, arrive avec des conséquences assimilables à une petite révolution, tellement l’usage des emballages en plastique est encrée dans le quotidien des populations au Cameroun. En réalité la décision d’interdire la fabrication, l’importation et la commercialisation des emballages non biodégradables a été prise en octobre 2012. Il avait été convenu d’accorder un délai de 18 mois aux acteurs du secteur pour se conformer à la nouvelle réglementation.  Ce délai arrive à expiration le 1er avril prochain d’où le rappel du ministère de l’environnement.  Conscient de l’énorme travail de sensibilisation qui devrait accompagner une telle mesure, les autorités en charge de la question font   par ailleurs savoir  qu’ « entre janvier et mars 2014,  des inspecteurs et contrôleurs environnementaux vont visiter et sensibiliser les différentes structures de fabrication et d’importation des ces emballages d’une part et d’autre part celles de fabrication et de commercialisation des emballages biodégradables ».

Dans le même communiqué, le Ministère de l’environnement demande aux consommateurs de recourir d’ores et déjà à l’utilisation des emballages en tissu, papier, raphia et autres matériaux biodégradables. Une initiative louable certes mais qui semble se heurter au problème de disponibilité des ces emballages non biodégradables. Des entreprises camerounaises se sont lancées dans la production des emballages en papiers mais  ces entreprises s’accordent pour dire que leur production est très limitée et qu’il est pratiquement impossible pour l’heure de répondre à la demande.
Ce secteur en friche au Cameroun, est donc appelé à connaitre une explosion dans les tous prochains mois encore faudra t’il que les intrants soient disponibles et accessibles.

© Camerpost.com: Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz