Projet : 85 millions de Fcfa pour la numérisation la musique camerounaise – 20/01/2015

Pendant une séance de numérisation du projet en Allemagne.
Pendant une séance de numérisation du projet en Allemagne.

Lancé dans le cadre d’un projet germano-camerounais, cette initiative vise à sauvegarder le patrimoine culturel local. Elle sera présentée ce jour, 20 janvier 2015, à Yaoundé.

Archiver les documents chez nous est un souci majeur. N’en parlons pas des éléments sonores. Même la Cameroon radio and television (Crtv) n’est pas épargné. Pour preuve, il était difficile d’avoir ou de trouver ici une musique camerounaise des années 1960, de bonne qualité. Tant, la conservation avait mauvaise. Et c’est le patrimoine culturel qui prenait ainsi un plomb dans l’aile. Il était temps de la sauvegarder. Dieu merci, un projet germano-camerounais a vu le jour en juin 2012. C’est un partenariat signé entre l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun et la Crtv avec pour objectif final, la numérisation des disques et bandes sonores des archives de la chaîne nationale camerounaise (Crtv – radio).

Le patrimoine désormais numérique.
Le patrimoine désormais numérique.

Ces archives de la Crtv – radio, d’après la cellule presse de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun, contiennent « entre autres des trésors de la musique camerounaise de plusieurs décennies, aujourd’hui menacés de disparition. Le projet qui s’est étalé sur une durée de près de trois ans a bénéficié de la coopération technique de l’Université de Bayreuth en Allemagne ». Ainsi, plus de 2000 de ces bandes sonores et 10.000 titres, la plupart inédits, couvrant la période 1960 et le milieu des années 1980 ont pu être numérisés et sauvegardés pour la postérité. Une commercialisation de cette musique n’est pas envisagée dans le projet. Néanmoins, « le public camerounais pourra (re)découvrir et écouter gratuitement cette musique camerounaise nouvellement numérisée à travers la mise en place d’un terminal dans le hall du poste national de la Crtv radio à Yaoundé. Il est désormais possible de mener des recherches scientifiques approfondies sur la musique camerounaise de cette époque », confirme la cellule presse de l’Ambassade.

Des bandes sonores de la Crtv.
Des bandes sonores de la Crtv.

Ce projet a été financé à hauteur de 85.000.000 Fcfa (130.000 euros) par le ministère fédéral des Affaires étrangères de la république fédérale d’Allemagne dans le cadre de son programme de sauvegarde du patrimoine culturel universel. Il sera officiellement présenté ce 20 janvier 2015 à la résidence de l’ambassadeur, Dr. Klaus-Ludwig Keferstein, à Yaoundé. Au cours de cette cérémonie, les bandes sonores numérisées remises aux représentants du gouvernement de la République du Cameroun et du directeur général de la Cameroon radio and television (Crtv), M. Amadou Vamoulke en présence de nombreux artistes et acteurs de la scène culturelle dont les musiciens Anne-Marie Nzié, Atebass et Zue Ella. Ce projet de sauvegarde de la musique camerounaise a été coordonné pour l’Université de Bayreuth par le Pr. Wolfgang Bender, ethnologue de la musique à la IWALEWA-Haus de Bayreuth. Sa réalisation effective a été assurée au Cameroun par monsieur Joachim Oelsener, enseignant chercheur et archiviste passionné de la musique camerounaise. Il a travaillé en étroite collaboration avec M. François Bingono Bingono, les services des archives du poste nationale de la Crtv radio et ses stations régionales ainsi que le Goethe Institut Kamerun.

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz