Prix Nobel de Médecine : Tu Youyou, une Chinoise de 84 ans, plébiscitée

Prix Nobel, Médecine, Tu Youyou
Prix Nobel, Médecine, Tu Youyou

Tu Youyou est récompensée pour avoir découvert un traitement particulièrement efficace contre le paludisme grâce à un extrait de la plante armoise annuelle ou absinthe chinoise.

Pour de nombreux observateurs du monde de la médecine, le Nobel décerné à l’octogénaire Tu Youyou n’est autre la reconnaissance des vertus thérapeutique de la médecine traditionnelle chinoise. Interrogé sur la récompense remise à Tu Youyou, le comité des Nobel a expliqué avoir seulement récompensé des travaux de recherche médicale “inspirés” par la médecine traditionnelle chinoise. Cette médecine ancestrale si elle est considérée comme une mine d’or pharmacologique n’a pas encore livré tous ses secrets. Comme l’indique l’Organisation mondiale de la santé sur son site internet, L’artémisinine est « l’une des rares substances dérivées de médicaments traditionnels à sortir des textes anciens pour être utilisées par la médecine contemporaine basée sur la science ».

Pour comprendre la genèse de cette découverte scientifique, il faut remonter aux années 60 et 70. A cette période-là, le paludisme fait des ravages en Chine et la chloroquine qui est le traitement utilisé pour cette maladie à cette époque s’avère inefficace. Le 23 mai 1967,  Mao Zedong monte alors un projet secret appelé “523” Le projet 523 a pour unique objectif de trouver un remède dans la médecine traditionnelle chinoise capable de soigner le paludisme. Tu Youyou qui travaille en ce moment à l’Académie de la médecine traditionnelle chinoise est choisie pour diriger ces recherches. Elle est envoyée dans la province de Hainan pour observer les effets de la maladie. Assistée par trois personnes, elle épluche plus de 2000 recettes de remèdes traditionnels. Parmi les 380 extraits qu’elle teste sur des souris l’un d’eux utilisé communément pour faire baisser la fièvre, l’armoise annuelle, semble réduire le nombre de parasites dans le sang. Au départ, les effets bénéfiques de la préparation à base d’armoise ne fonctionnent pas dans la durée. S’inspirant d’un document ancien, « Les prescriptions d’urgence à garder sous le coude », la scientifique chinoise modifie le processus d’extraction de cette substance pour la rendre plus efficace avant de l’isoler. Au début des années 1970, Tu Youyou décide alors de commencer les tests humains sur elle-même avant de les tester sur de vrais malades. En une trentaine d’heures, ce traitement parvient à faire baisser la fièvre et le nombre de parasites dans le sang.

L’artémisinine est aujourd’hui considérée comme le traitement le plus efficace et sûr contre le paludisme, maladie qui touche près de 200 millions de personnes par an, et en tue plus de 500.000 autres, principalement des enfants africains.

Première Chinoise nobélisée, Tu Youyou vient ainsi de donner à la médecine traditionnelle chinoise  ses lettres de noblesse. Un succès dont devraient s’inspirer les thérapeutes africains en général et camerounais en particulier.

© CAMERPOST par Joyce Nzoukou (Stagiaire)