MINUSCA : Revalorisation effective des primes du contingent camerounais en RCA

Revalorisation effective des primes du contingent camerounais en RCA | © CT
Revalorisation effective des primes du contingent camerounais en RCA | © CT

Ils sont 325 éléments qui ont perçu le reliquat de ce qui leur était dû à leur arrivée avant-hier à Yaoundé.

Centre de formation technique des armées (CFTA) au quartier Ekounou à Yaoundé mercredi dernier. Il est un peu plus de 19 h lorsque l’équipe de CT arrive sur les lieux. Dès le portail principal, l’on constate une effervescence peu ordinaire. Des militaires dans les rangs. Signes distinctifs des militaires dans la cour, ils arborrent soit des bérets bleu ciel, soit des écussons de la même couleur, des signes distinctifs des soldats ayant servi sous la bannière de l’Organisation des Nations unies (ONU). Il s’agit, en effet, des premiers éléments du deuxième contingent camerounais de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA). Ils viennent de regagner le pays après l’arrivée dans ce pays voisin, du contingent qui les y remplacés après avoir reçu les honneurs de la nation au cours de la cérémonie de prise d’armes organisée à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général, sur très hautes instructions du chef de l’Etat, chef des armées et présidée vendredi 19 août 2016.  Cette première vague est constituée de 325 militaires sur un effectif d’un peu plus d’un millier comprenant également les gendarmes.

Mais le fait marquant de la présence de ces hommes ici est le paiement du reliquat de leur prime mensuelle. Il s’agit, en fait, d’une régularisation. Lors de la cérémonie du 19 août dernier, Joseph Beti Assomo avait, en effet, annoncé la décision du président de la République de faire passer la prime mensuelle de ces hommes de 250 000 F à 450 000 F par mois et par homme, soit une augmentation de 200 000 F. Chacun d’eux, comme nous le constatons donc au niveau des différents postes de paiement reçoit la somme de 2,4 millions de F. Ils ne seront pas les seuls bénéficiaires de cette décision du président de la République. Puisque la mesure, comme l’indique le MINDEF Joseph Beti Assomo, qui s’est déplacé sur les lieux pour s’assurer du bon déroulement de l’opération, s’étend également à leurs camarades du contingent 2014-2015, dont certains s’étaient signalés en septembre dernier par une marche de protestation dans les rues de Yaoundé. Au camp du CFTA, une équipe de prise en charge psychologique a également été mise en place, de même qu’une équipe médicale. Le haut commandement a, par ailleurs, prévu des moyens de locomotion pour les acheminer dans leurs unités respectives avant leur retour à Yaoundé où, comme leurs camarades qui ont quitté le pays, il y a quelques jours, une cérémonie de prise d’armes est prévue en leur honneur à la Cour d’honneur de la Brigade du Quartier général.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Francis BELIBI