Prévention routière : Sale temps pour les délinquants routiers à l’Est du Cameroun – 08/04/2015

Sale temps pour les délinquants routiers à l’Est | Photo d'illustration
Sale temps pour les délinquants routiers à l’Est | Photo d’illustration

Une équipe détachée par le SED sur la nationale N°1 est en train de ramener à l’ordre les mauvais usagers de la route à l’ordre.

Ces derniers mois, beaucoup de sang a coulé sur l’axe Bertoua-Ngaoundéré. Le dernier accident de circulation remonte au 26 mars 2015 près de Garoua-Boulaï et qui a fait 17 morts et 20 blessés. Une raison suffisante pour y déployer une équipe de prévention routière : le ‘’détachement bravo’’ qui a à sa tête le colonel Dieudonné Ewoudi Ebene.

Du 3 avril à ce 6 avril, ces éléments ont investi l’axe Bertoua-Garoua-Boulaï-Ngnambaka dans l’Adamaoua. C’était dans le cadre de ce que les responsables en charge de la sécurité routière appellent « sixième semaine de la troisième génération’’. Cette fois-ci, il était question de sanctionner systématiquement les manquements constatés ;  à travers des mises en fourrière et des sanctions pécuniaires.  Selon les déclarations du colonel Dieudonné Ewoudi Ebene, cette descente sur le terrain a permis de recueillir 600 000 F des pénalités dès le premier jour. Ici, l’excès de vitesse, le défaut des phares, le non port de la ceinture de sécurité, le manque de boîte à pharmacie sont les principales infractions relevées.

Le colonel Enow Joseph Eyong, commandant de la légion de gendarmerie de l’Est a même effectué une descente sur le terrain le 4 avril ; question d’encourager les équipes de la prévention routière. Par le passé, ces équipes se limitaient sur l’axe Abong-Mbang-Dimako. Cette fois-ci, elles ont mis le cap sur l’axe accidentogène de Bertoua-Ngaoundéré qui a été ces derniers jours balayé de jour comme de nuit par les motos de la prévention routière.

Il s’agit en réalité d’une attitude visant à décourager tout usager de la route qui se mettrait en travers des normes de conduite. Cette peur du gendarme a certainement permis d’éviter des accidents de circulation sur l’axe Bertoua-Garoua-Boulaï-Ngambaka le week-end dernier.

Source : © Cameroon Tribune

Par Patrice MBOSSA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz