Présidentielle au Nigeria : les résultats attendus impatiemment par les Nigérians de Douala – 28/03/2015

Les résultats attendus impatiemment par les Nigérians de Douala | © TOM SAATER / AFP / Illustration
Les résultats attendus impatiemment par les Nigérians de Douala | © TOM SAATER / AFP / Illustration

Des millions de Nigérians vivant au Cameroun bien qu’exclus du vote à l’instar des autres compatriotes de la diaspora nigériane, suivent avec attention, le processus électoral dans leur pays, a-t-on constaté à Douala.

Ce faisant, ces Nigérians ne cachent que peu leur ‘’impatience” de connaître les résultats, notamment l’élection présidentielle qui cristallise toutes les attentions.

Au consulat général de Douala qui sert de quartier général pour des Nigérians vivant dans les régions du Littoral et de l’Ouest, l’on enregistre des mouvements de foule, les uns et les autres voulant se ‘’renseigner à la bonne source” au sujet de la situation dans leur pays.

‘’Nous suivons avec attention ce qui se passe dans notre pays. Nous sommes impatients de connaître les résultats parce que nous voulons que la personne qui sera élue puisse éradiquer la secte terroriste Boko Haram qui constitue un frein au développement”, ont confié certains à APA.

Ces nigérians dont ‘’chacun à la préférence pour un candidat” soutiennent cependant que ‘’le plus important c’est d’avoir quelqu’un qui est à mesure de ramener la paix et la sécurité, qu’il soit du Nord ou du Sud, de l’Est ou de l’Ouest, musulman ou chrétien”.

D’après la loi, les Nigérians de l’extérieur ne sont pas autorisés à participer aux élections, ce qui les ‘’dérange beaucoup, alors que plusieurs pays africains moins développés que le Nigeria autorise des concitoyens de la diaspora à participer au processus électoral”.

Toutefois, ils pensent que les ‘’choses devraient évoluer”, puisque lors de sa visite au Cameroun en 2013, le président Goodluck Jonathan avait déclaré que tous les Nigérians pourraient participer aux élections de 2019.

En attendant de connaître les résultats, malgré un bon déroulement des élections dans son ensemble, l’on redoute ici, des violences qui pourraient survenir lors de la proclamation des résultats, malgré l’engagement pris par Goodlock Jonathan et Mohammed Buhari, les deux principaux candidats, de respecter le verdict des urnes ‘’quel que soit le vainqueur”.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz