Première guerre mondiale : Décryptage du rôle du Cameroun dans le conflit – 19/11/2014

(De gauche à droite) Dr Emmanuel Tchumtchoua, Aïda Sy-Wonyu et Loïc Gaudeau, enseignant d'histoire.
(De gauche à droite) Dr Emmanuel Tchumtchoua, Aïda Sy-Wonyu et Loïc Gaudeau, enseignant d’histoire.

Il se fera au cours d’une commémoration du centenaire de ce conflit baptisée « la semaine de la première guerre mondiale » à Douala.

Les tensions passives deviennent actives. C’est le début de la première guerre mondiale en Europe. Le conflit entre européens finit par entraîné les autres pays du monde ; notamment ceux de l’Afrique. Des milliers d’hommes africains sont enrôlés pour combattre aux côtés des colons. L’histoire nous parle d’environ 135000 tirailleurs sénégalais qui se sont battus en Europe. Et le Cameroun alors ? «Difficile de chiffrer exactement le nombre de combattants camerounais. Néanmoins, on a eu à enrôler environ 3000 combattants camerounais pour combattre les anglais et les belges, et des milliers pour transporter le matériel de guerre et qui, au fil de la bataille devenait des combattants aussi », explique le Dr Emmanuel Tchumtchoua, chef du département d’histoire à l’Université de Douala. Et d’ajouter : «Avant cette guerre, il y avait un problème entre Douala et les dirigeants allemands qui avaient tué leur chef. Donc, il y en a qui combattait aux côtés des allemands et d’autres qui combattaient aux côtés des anglais ».

Des tirailleurs sénégalais. Photo d'archives
Des tirailleurs sénégalais. Photo d’archives

Il faut donc approfondir la recherche pour comprendre le rôle véritable du Cameroun dans ce conflit mondial. Puisqu’il a été un front périphérique durant près d’un an et demi. A cet effet, il est organisé (par l’Université de Douala, l’IFC de Douala, le Lycée Dominique Savio et Doual’art) la « semaine de la 1ère guerre mondiale » à Douala ; 100 ans après. Ce sera du 23 au 30 novembre 2014 à l’institut français de Douala. Une commémoration à la fois pédagogique et culturelle. Car, souligne Aïda Sy-Wonyu, directrice de l’Ifc Douala, on aura « un cycle de conférences-projections-débats sur l’Afrique et le Cameroun durant la première guerre afin de permettre à chacun de mieux comprendre ». Ouvert au grand public, on aura entre autres une journée d’étude sur le thème « Douala et le Cameroun dans la grande guerre : acteurs et victimes » organisé par le département d’histoire de l’UD avec la participation du Pr. Colette Dubois de l’Université d’Aix-Marseille, le spectacle théâtral et musical intitulé « A double tranchée », la projection-débat de « Les sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick avec Colette Dubois, Louis Etienne et le Pr. François Dikoume, ainsi que la dédicace de l’ouvrage « Rudoph Douala Manga Bell : héros duala » de Wiye Kala Lobé avec le Pr. Daniel Abwa, Dr Emmanuel Tchumtchoua, Valentin Siméon Zinga avec un témoignage de Sara Kala Lobé. Toute une série d’activités pour mieux décrypter ce rôle du Cameroun dans la grande guerre. A suivre absolument !

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz