Post-mortem : Elysway, le Facebook des morts – 01/11/2014

Elysway, Capture d'écran.
Elysway, Capture d’écran.

Elysway est un réseau social qui préserve la mémoire des défunts. Comme une pierre tombale virtuelle.

Comment se souvenir des êtres chers après leur décès? La question est aussi vieille que l’Humanité mais le site Elysway semble avoir trouvé une nouvelle façon d’y répondre. Inaugurée le 28 octobre en Flandre-Occidentale, cette plate-forme permet aux proches de créer une page en l’honneur des disparus.

Ce réseau social gratuit est disponible en cinq langues. Il a été lancé à Courtrai, une ville belge qui servira de test, avant d’être étendu à toute l’Europe. «Alors que LinkedIn vise à créer un réseau de professionnels, Elysway le fait pour toute personne ayant perdu un membre de sa famille, un ami ou une connaissance», a expliqué le créateur du site Filip Troch, à 7sur7.

«Toutes mes condoléances»

A chaque défunt est associé un QR-Code. Imprimé dans les journaux ou gravé sur la tombe, ce code renvoie au profil Elsyway du disparu qui s’articule comme celui de Facebook.

Le «mur» du mort tient ainsi lieu de sépulture virtuelle. Chacun peut venir y laisser un commentaire, poster des photos ou partager des souvenirs. Et comme sur Facebook, il y a un bouton «J’aime», transformé pour l’occasion en «Toutes mes condoléances».

Faire son deuil

Selon Courrier International, Johan Maes, un thérapeute interrogé par De Standaard, on observe une évolution dans la conception du deuil. «Avant, il fallait faire un travail autour d’un décès et accepter la disparition de la personne, explique Johan Maes. […] Dans cette nouvelle conception du deuil, le défunt […] continue à faire partie de notre monde, de notre identité, et donc aussi de nos réseaux sociaux.»

Source: A.B/Newsnet

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz