Pêche illicite : Un navire chinois arraisonné au large des côtes camerounaises

Un navire de pêche chinois arraisonné au large des côtes camerounaises | © EMA / Photo d'illustration
Un navire de pêche chinois arraisonné au large des côtes camerounaises | © EMA / Photo d’illustration

Un navire de pêche chinois baptisé Yang I vient d’être arraisonné par les éléments de la marine camerounaise et une équipe du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (MINEPIA), pour “activité illicite”, a-t-on constaté vendredi sur la cité portuaire à Douala.

L’interpellation de ce navire est intervenue à Limbe, dans le Sud-Ouest, une localité qui jouxte l’océan Atlantique et dont des pêcheurs de diverses nationalités, entre autres, des Chinois, des Indopakistanais et des ressortissants ouest-africains, écument cet espace maritime camerounais.

En plus d’être en position de pêche illicite, ce navire, selon les autorités camerounaises, utilisait des filets non conformes à la réglementation en vigueur dans le pays en matière de pêche.

La cargaison de 5 tonnes de poisson saisie dans le navire, vendue aux enchères, et l’équipage a été condamné à payer une amende de 7 millions de francs CFA au Trésor public.

Les cotes camerounaises sont très prisées par les pêcheurs clandestins.

Comme le révèle les statistiques du Comité technique de la Commission régionale des pêches du Golfe de Guinée (COREP), pour qui en moyenne, 12 navires de pêche appartenant à des ressortissants étrangers sont arraisonnés au large des côtes camerounaises pour des activités de pêche illicite.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz