Paul Biya : Le Cameroun continuera à combattre Boko Haram «jusqu ‘ à son éradication totale» – 14/10/2014

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a affirmé lundi que son pays va continuer, sans relâche, à combattre la secte islamiste nigériane Boko Haram «jusqu’à son éradication totale».

Des ex-otages au Palais de l'Unité. ©Photo : PRC
Des ex-otages au Palais de l’Unité. ©Photo : PRC

S’exprimant à Yaoundé, la capitale du pays, au cours d’une cérémonie symbolique de réception de 27 otages dont on a prêté l’enlèvement au mouvement djihadiste et qui ont été libérés samedi, il a exprimé le sentiment de la nation de revoir les ex-captifs sains et saufs.

S’adressant à ces derniers, il a déploré leurs conditions de détention atroces et salué leur courage ainsi que leur détermination qui leur ont permis de survivre.

«Vous avez fait preuve de courage, d’endurance, de croyance en Dieu ; c’est ce qui vous a sauvé», a martelé Paul Biya, qui a ensuite rendu hommage à ses vaillantes forces armées ainsi qu’à l’engagement des populations camerounaises en général et celles de la région de l’Extrême-Nord, en particulier, «qui vivent le calvaire tous les jours mais qui apportent aux forces de l’ordre un concours» fort apprécié.

On rappelle que 10 ouvriers chinois, travaillant sur un chantier d’entretien routier, ont été enlevés dans la nuit du 16 au 17 mai 2014 dans la localité de Waza et que, le 27 juillet suivant, ce sont 17 Camerounais, dont l’épouse du vice-Premier ministre Amadou Ali, qui connurent le même sort à Kolofata, deux localités de l’Extrême-Nord où Boko Haram procède régulièrement à des attaques souvent mortelles et à des rapts.

Jusqu’à présent, les conditions d’enlèvement, de détention et de libération des différents otages, dont les faits sont imputés à la secte islamiste depuis deux ans, n’ont jamais été explicitées par les autorités camerounaises.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz