PANAMA PAPERS : des fonds de la Banque mondiale pour l’Afrique aussi concernés ?

Le siège de la Banque mondiale à Washington, Etats-Unis. © Wikimédia
Le siège de la Banque mondiale à Washington, Etats-Unis.
© Wikimédia

Le scandale planétaire des « Panamas Papers » révélé au début du mois avait mis en cause plusieurs personnalités publiques et privées. Selon l’ONG britannique Oxfam, des fonds de la Banque mondiale débloqués pour l’Afrique transitent par des paradis fiscaux.

La révélation d’Oxfam est d’une ampleur sans précédent. Selon l’ONG britannique, en 2015, les trois quarts des entreprises ayant reçu des prêts de la Banque mondiale destinés à financer des projets de développement en Afrique subsaharienne ont fait transiter ces fonds par des paradis fiscaux.

Sur 68 entreprises qui ont obtenu des prêts de la Société financière internationale, la branche de la Banque mondiale qui accorde des prêts aux sociétés privées, 51 ont fait passer cet argent par des territoires considérés comme des paradis fiscaux. Lire sur rfi.fr »