Opportunités d’investissements : le Cameroun en vitrine

Des opportunités d’investissements au Cameroun en vitrine | Illustration/DR
Des opportunités d’investissements au Cameroun en vitrine | Illustration/DR

La conférence qui s’ouvre ce mardi à Yaoundé vise à faire à terme du Cameroun une bonne destination et un bon risque pour les investisseurs.

Présenter les opportunités d’affaires qu’offre le Cameroun. Mais davantage encore, améliorer sensiblement l’attractivité du pays sur la route de l’émergence. Tels sont les objectifs majeurs de la conférence économique internationale qui s’ouvre mardi matin au palais des Congrès de Yaoundé sur le thème : « Investir au Cameroun, terre d’attractivités ». Organisées à l’initiative du président de la République, Paul Biya, qui en assure également le haut patronage, les assises de la capitale camerounaise seront animées par plus de 500 participants triés sur le volet.

Il s’agit entre autres de Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne, ancien Premier ministre du Portugal ; Chung Un-Chan, ancien Premier ministre de la République de Corée ; Donald Kaberuka qui a présidé dix ans durant aux destinées de la Banque africaine de développement (BAD) ; Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce ; Aliko Dangote, industriel africain le plus riche ; Paul Fokam Kammogne, président du groupe Afriland First Bank et Arthur Zang, jeune ingénieur informaticien, inventeur du Cardiopad. Des personnalités dont l’expertise est avérée.

La conférence dont le président Paul Biya ouvre les travaux mardi matin s’annonce incontestablement comme un moment fort dans la vie de la nation, notamment dans sa quête d’une meilleure visibilité sur l’espace économique régional, voire mondial. L’on peut penser au regard de la liste des intervenants que, lors des tables rondes et des ateliers restreints il y aura peu de place pour des réflexions purement théoriques mardi au palais des Congrès et mercredi à l’hôtel Hilton de Yaoundé.

Les organisateurs de la conférence économique internationale sur les opportunités d’investissements au Cameroun comptent en effet sur ce forum, pour contribuer à dégager des solutions concrètes qui pouvant permettre à court, moyen et long termes, d’améliorer le degré d’attractivité de l’économie nationale. Et, ce faisant, de favoriser un accroissement substantiel des investissements, notamment les investissements directs étrangers. Ce qui aurait un effet d’entraînement favorable sur l’investissement privé local. Et ce ne sont pas les atouts susceptibles d’intéresser les investisseurs qui manquent au Cameroun. Au nombre de ceux-ci, son climat, ses abondantes ressources naturelles, ses ressources humaines de qualité, sa stabilité socio-politique, son cadre macro-économique favorable avec un taux de croissance de près de 6% en 2014-2015, au-dessus de la moyenne africaine et un taux d’inflation inférieur à 3%.  Quant à sa position charnière entre l’Afrique de l’Ouest et celle du Centre, elle ouvre le pays sur un marché de plus de 300 millions de consommateurs.

Dans un entretien publié vendredi dernier dans nos colonnes, Louis Paul Motaze, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire relevait pour s’en féliciter que le Cameroun a par ailleurs « le privilège de disposer de l’économie la plus diversifiée de la sous-région, ce qui offre des opportunités d’affaires en termes d’exportations et d’importations. De même, compte tenu de l’importance de la production des produits primaires et semi-finis, les facilités offertes par le gouvernement pour une meilleure valorisation desdits produits constituent autant d’opportunités à saisir. Donc, le Cameroun, terre d’attractivités et surtout d’opportunités, c’est loin d’être un slogan, mais bien une réalité qui s’impose et dont nous travaillons à tirer le meilleur parti ».

Occasion idoine de réflexion sur les atouts, les performances et les perspectives de l’économie camerounaise, la conférence qui se tient mardi et mercredi à Yaoundé devrait permettre d’actionner les leviers permettant de faire du Cameroun à la fois une bonne destination et un bon risque pour les investisseurs tant nationaux qu’internationaux.

Source : © Cameroon Tribune

Par BADJANG ba NKEN

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Opportunités d’investissements : le Cameroun en vitrine"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Valery Engola

Vont-ils nous demander une fois de plus d’être optimiste,de garder espoir avec la montée en toute puissance de la corruption dans ce pays ?

wpDiscuz