Opération Epervier : Haman Adama libérée

Le Tribunal criminel spécial vient de décider de la libération de l’ex ministre de l’Education de Base et de ses coaccusés.

Haman_Adama

Le verdict vient de tomber. Haman Adama et ses 17 coaccusés sont désormais libres. Ainsi en a décidé le Tribunal criminel spécial(Tcs) au cours de l’audience de ce jeudi 19 septembre 2013. Même si l’ex ministre de l’Education de Base et ses coaccusés écopent d’une déchéance de cinq ans. Cinq années au cours desquelles, ils ne peuvent occuper aucun poste de responsabilité.

Il faut dire que la libération de l’ex ministre de l’Education de Base se profilait déjà à l’horizon. Elle était d’ailleurs très attendue au terme de l’audience du 21 août dernier car l’intéressée avait déjà remboursé la totalité de la somme détournée. Soit 213 millions de Fcfa. Mais Yap Abdou, le président du Tribunal criminel spécial en avait décidé autrement pour le motif de « mise en état du dossier et demande d’arrêt des poursuites ». Un nouveau renvoi qui avait écœuré les avocats de la défense ainsi que les nombreux curieux présents à l’audience. Bon nombre d’observateurs avaient d’ailleurs estimé qu’une telle attitude n’était pas de nature à encourager les personnes incriminées à rembourser les sommes détournées.

Haman Adama est donc la première victime de l’opération épervier à être libérée depuis la mise sur pied du Tribunal criminel spécial. Une libération qui intervient quelques jours seulement après les textes du chef de l’Etat fixant les conditions de remboursement et de libération des inculpés par le Tribunal criminel spécial.

L’ex ministre de l’Education de Base avait été incarcérée à la prison centrale de Yaoundé le 6 janvier 2010 pour détournement de fonds alloués aux projets et programmes financés sur ressources Pays pauvres très endettés(Ppte). Elle était également accusée d’avoir procédé à des passations irrégulières des marchés publics durant les exercices 2005 et 2006.

Achille Nayé