ONU : Le Conseil de Sécurité adopte une résolution pour des sanctions contre Le Soudan du Sud – 04/03/2015

Salva Kiir, président du Sud Soudan. | Photo d'archives
Salva Kiir, président du Sud Soudan. | Photo d’archives

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur la création d’un mécanisme pour l’imposition de sanctions punitives contre les factions en guerre au Soudan du Sud.

La décision a été prise malgré la reprise mardi, des pourparlers entre le président Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

L’ambassadeur des Etats-Unis aux Nations Unies Samantha Power a déclaré que la résolution s’adressait à ceux qui bloquent le processus de paix au Soudan du Sud, avec l’espoir qu’elle va pousser les chefs des factions rivales à mettre fin au conflit qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus d’un million déplacés internes et externes.

“Ceux qui sabotent la paix doivent commencer à en payer le prix”, a averti Samantha Power.

“Les sanctions comprendront un gel des avoirs et des restrictions de voyage. Les personnes visées pourraient être des dirigeants de tous les types d’organisations”, a-t-elle ajouté.

La résolution rédigée par les Etats-Unis indique qu’un embargo sur les armes est possible si les parties en guerre ne parviennent pas à respecter les accords signés.

Cependant, il n’est fait aucune mention du président du Soudan du Sud Salva Kiir ou du chef rebelle Riek Machar, comme des cibles potentielles de ces sanctions.

Des pourparlers de paix ont commencé mardi dans la capitale éthiopienne, avec une date limite fixée au jeudi par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour la signature d’un accord de paix définitif, considéré comme la dernière chance pour les deux dirigeants de mettre un terme au conflit.

Néanmoins, l’ambassadeur du Soudan du sud aux Nations Unies Francis Deng a mis le Conseil en garde sur le fait que les sanctions pouvaient s’avérer contreproductives.

“Ce qu’il faut au président et au gouvernement du Soudan du Sud ce sont des encouragements et un soutien et pas de condamnation”, a-t-il indiqué, ajoutant qu’il espérait voir le Conseil revenir sur ses menaces.

Lundi, le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry a donné aux chefs des factions jusqu’au 5 mars pour mettre fin au conflit dans le plus jeune état au monde.

La Chine a exprimé son opposition à la proposition américaine demandant des sanctions contre Juba.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz