Nord du Cameroun : Boko Haram provoque la chute drastique des activités touristiques – 03/03/2015

Bello Bouba Maïgari, ministre d'Etat en charge du Tourisme et des Loisirs.
Bello Bouba Maïgari, ministre d’Etat en charge du Tourisme et des Loisirs.

Les activités touristiques continuent de chuter au Cameroun, notamment dans la partie septentrionale du pays, où l’on a enregistré ces derniers mois, une baisse des activités de 50 pour cent du fait des exactions de la secte terroriste nigériane Boko Haram.

Il y a peu l’extrême Nord du Cameroun attirait de nombreux touristes, séduits par les sites exotiques à l’instar du parc de Waza, la réserve de Bouba Ndjida, les pics de Rhumsiki.

A en croire des responsables locaux du ministère du Tourisme et des Loisirs (MINTOUL) et des opérateurs du secteur, le taux d’occupation des chambres d’hôtels a connu une baisse drastique de 60 pour cent.

Du coup, le cap d’un million de touristes par an fixé comme l’un des objectifs majeurs du gouvernement camerounais en 2014 n’a pu être atteint, et rien n’indique pour l’instant qu’il sera atteint en 2015.

Toutefois, selon le Bloom consulting brand ranking, qui classe annuellement des meilleures destinations touristiques fait par Bloom consulting, en partenariat avec les magazines The Economist et Forbes, puis la chaîne de télévision CNN, le Cameroun est la 25ème destination touristique en Afrique en 2015, et la 155ème dans le monde, soit trois places de gagnées contrairement à l’année passée.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz