Nigeria : L’armée arrête 1.240 membres présumés de Boko Haram dans la forêt de Sambisa

L’armée nigérianes arrête 1.240 membres présumés de Boko Haram dans la forêt de Sambisa | © AFP/Quentin Leboucher

Au moins 1.240 terroristes présumés de Boko Haram ont été arrêtés lors d’une opération de ratissage dans la forêt de Sambisa, a annoncé mercredi l’armée nigériane.

Lucky Irabor, un commandant de cette opération baptisée “Lafiya Dole”, a révélé cette information en fournissant aux journalistes une mise au point de l’opération militaire à Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, dans le nord-est du pays.

Selon lui, parmi ces terroristes présumés, figurent 413 hommes, 323 femmes, 251 enfants de sexe masculin et 253 enfants de sexe féminin.

“Nous les interrogeons pour savoir s’ils sont membres de Boko Haram, car il est impossible qu’un non-membre puisse vivre dans la forêt de Sambisa”, a-t-il ajouté.

Toujours sur la piste des terroristes, l’armée nigéraine a bloqué toutes les routes d’évasion, a poursuivi M. Irabor.

Il a indiqué que 30 membres présumés de Boko Haram en fuite s’étaient rendus aux Troupes multinationales du Niger, et qu’ils avaient été transférés à Diffa, au Niger.

Boko Haram a tué près de 15.000 personnes et déplacé plus de 2 millions autres pendant sept ans d’insurrection visant à créer un état islamique au sein du Nigeria.

Au cours des dernières années, ses attaques se sont répandues dans les pays voisins du Niger, du Cameroun et du Tchad.

Lire la suite à © XINHUA >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz