Nigeria – Election présidentielle : remises à Buhari des statistiques officielles du scrutin – 02/04/2015

Muhammadu Buhari, président élu du Nigeria | Photo d'archives
Muhammadu Buhari, président élu du Nigeria | Photo d’archives

Le président élu du Nigeria, le général Muhammadu Buhari (72 ans), a reçu du président de la Commission électorale nationale indépendante (INEC) le Pr. Atthiru Jega, le certificat contenant les résultats officiels du scrutin de samedi et dimanche derniers.

Buhari a engrangé 15.424.921 voix pour déboulonner le président sortant Goodluck Jonathan du ‘People’s Democratic Party’ (PDP) qui n’a reçu que 12.853.162 votes.

Le général Buhari a remporté 22 des 36 Etats de la Fédération nigériane et obtenu 25% des votes dans plus des deux tiers des Etats.

Avant la remise du document au général Buhari, le Pr. Jega dont le mandat doit expirer en juin prochain a promis que la commission électorale allait continuer à faire de son mieux en toute circonstance, pour assurer des élections libres, transparentes et crédibles.

Muhammadu Buhari était accompagné à la brève cérémonie de remise par le vice-président élu, le Pr. Yemi Osinbajo, leurs épouses et des membres du ‘All Progressive Congress’ (APC) dont son président national, Bola Tinubu.

Dans une allocution prononcée après la remise du certificat, Buhari a remercié le président de l’INEC pour avoir réussi à organiser une élection pacifique et crédible et rendu hommage au président Goodluck Jonathan pour avoir accepté sa défaite avec bonne foi.

Le général Buhari a déclaré que le pays était confronté à des défis majeurs et à l’insécurité, à la corruption et à la stagnation économique, il a promis de s’attaquer à ces maux pour l’intérêt du peuple du Nigeria.

Il a ajouté : “Je vais travailler pour ceux qui ont travaillé pour moi, ceux qui ont voté contre moi et même ceux qui n’ont pas voté du tout”.

Il a expliqué qu’il allait également s’entourer d’une administration ouverte qui va écouter et s’occuper des intérêts de tous.

“Nous n’allons jamais diriger les gens comme s’ils étaient soumis au gouvernement.

“Notre longue nuit est passée et l’aube d’une nouvelle gouvernance démocratique s’est levée sur la terre. Ceci n’est donc pas une victoire pour moi ou pour une personne, ou même pour un parti”, a-t-il poursuivi.

En attendant, les Nigérians doivent à nouveau aller aux urnes le 11 avril prochain, pour élire les gouverneurs des Etats et les membres des chambres parlementaires des Etats.

21 postes de gouverneur sont à pourvoir.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz