Nigeria : Des chasseurs de l’État de Borno veulent participer à la lutte contre Boko Haram

Des chasseurs assis devant le palais de l'émir de Kano en attendant le début de la cérémonie de couronnement du nouvel émir de Kano, Muhamadu Sanusi II, dans la ville de Kano dans l'État fédéré du même nom, le 7 février 2015. | © REUTERS/Afolabi Sotunde
Des chasseurs assis devant le palais de l’émir de Kano en attendant le début de la cérémonie de couronnement du nouvel émir de Kano, Muhamadu Sanusi II, dans la ville de Kano dans l’État fédéré du même nom, le 7 février 2015. | © REUTERS/Afolabi Sotunde

Des chasseurs de l’État de Borno, État fédéré du nord-est du Nigeria en proie à des troubles, ont demandé dimanche aux militaires de leur permettre de rallier l’effort de guerre contre les insurgés dans la forêt de Sambisa.

“Nous sommes prêts à poursuivre les terroristes car nous connaissons très bien le terrain”, a déclaré le chef des chasseurs, Malam Mai-Gana Mai-Durma, lors d’une conférence de presse à Maiduguri, capitale de cet État.

La forêt de Sambisa est un bastion majeur de ce groupe terroriste qui a tué plus de 20 000 personnes innocentes depuis 2009.

Cet appel est devenu impératif car les chasseurs connaissent le terrain de cette forêt redoutée, qui sert de bastion et de base d’opérations aux terroristes, a-t-il ajouté.

L’armée devrait les affilier au groupe de défense connu sous le nom de Force civile commune (JTF), pour en tirer des résultats efficaces, a-t-il dit.

“Nous lancerons l’assaut dans Sambisa en partenariat avec les membres de la JTF civile si nous en avons l’occasion”, a-t-il ajouté.

  1. Mai-Durma a déclaré aux journalistes que cela contribuerait à compléter les efforts des opérations militaires et anti-terroristes.

Il a déploré l’inactivité à laquelle ont été contraints les chasseurs de 27 administrations locales en raison du terrorisme de Boko Haram.

“Plutôt que de rester inactifs, nous voulons aider l’armée à écraser les terroristes de Boko Haram”, a ajouté ce représentant des chasseurs.

C’est une nouvelle tentative des membres des communautés locales de chasseurs de l’État de Borno pour attaquer la forêt de Sambisa et y combattre Boko Haram, alors qu’ils ne disposent que d’armes à feu légères, de bâtons et de machettes, et de superstitions et gri-gris locaux.

En mai 2014, plus de 500 membres des milices et chasseurs locaux ont convergé vers Maiduguri pendant des semaines, attendant le feu vert des autorités pour aller secourir les jeunes filles de l’école de Chibok enlevées et emmenées à Sambisa par Boko Haram.

Le groupe terroriste Boko Haram mène depuis 2009 une campagne de violences au Nigeria dans le but d’y établir une théocratie islamiste, affectant par contrecoup les pays voisins tels que le Niger, le Tchad et le Cameroun.

Les violences de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont forcé des personnes à abandonner leur foyer ou même leur pays, générant une crise alimentaire et nutritionnelle régionale.

Source : © Agence de Presse Xinhua

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz