Nigéria – Cinéma : Jahman Anikulapo explique les origines de la série Nollywood – 18/04/2015

Jahman Anikulapo, cinéaste nigérian | Photo d'archives
Jahman Anikulapo, cinéaste nigérian | Photo d’archives

Le cinéaste et journaliste nigérian Jahman Anikulapo a confié mercredi dans un entretien avec APA que Nollywood (nom donné à l’industrie cinématographique du Nigeria) a été inspiré par le théâtre et les fictions télévisuelles pour être aujourd’hui des productions commerciales.

« Nollywood a trois origines principales. Au départ c’était un théâtre où les acteurs se déplaçaient pour présenter leurs pièces qui se faisaient en plein air. La deuxième source ce sont les fictions télévisuelles. Des événements survenus ont fait qu’on a été obligé d’arrêter la diffusion des fictions. La troisième source de Nollywood est la production de films en vue de les commercialiser au public », a expliqué Jahman Anikulapo de passage à Abidjan.

Selon le cinéaste nigérian, il existe plusieurs types de « Wood » dans son pays, notamment, les films en anglais appelés Nollywood, les films produits par les Yorouba (ethnie située à l’Ouest du Nigeria) appelés Yorouwood et les films produits par les Haoussa (ethnie au nord du Nigeria) ou Kaniwood ainsi que Ibowood produits par les Ibo.

‘’ Toutes ces productions cinématographiques créent de milliers d’emplois au pays dont

Cinquante mille emplois pour Nollywood contre beaucoup plus pour Kaniwood » » a souligné M. Anikulapo, révélant, cependant, que ‘’les films Nollywood ne répondent pas aux normes des productions cinématographiques occidentales”.

‘’ Nollywood c’est le non-respect des valeurs du cinéma, il n’est pas dans les standards académiques alors il ne faut pas le comparer aux films occidentaux », a-t-il dénoncé, ajoutant que ‘’nous copions les films occidentaux que nous adaptons aux réalités de notre pays”.

Jahman Anikulapo a, également, expliqué que les films Nollywood parlent de jalousie, de sorcellerie, de problèmes dans les foyers avec les belles-mères (…). ‘’Ce ne sont donc pas des films académiques comme en occident” a accusé le cinéaste.

Il a révélé que le nom Nollywood a été donné par un journaliste américain en mission au Nigeria qui, après avoir vu l’enthousiasme de ces films dans ce pays, a, une fois rentré de mission aux Etats Unis, donné le titre de Nollywood à son article en référence à Hollywood, aux Etats Unis.

« C’est comme cela que ce journaliste a appelé les films produits au Nigeria, c’est dommage qu’il ait été donné par un américain au lieu d’un Africain ou d’un Nigérian », a-t-il déploré.

Jahman Anikulapo est actuellement président/directeur du CORA, qui a remporté le prix du dixième anniversaire de la fondation du prince Claus pour le débat culturel en 2006.

Nollywood est la deuxième puissance cinématographique au monde quant au nombre de films depuis 2009 devant les Etats-Unis et derrière l’Inde (bollywood). Le Nigéria produit chaque année, 2 000 films vidéo dont le coût estimé ne dépasse pas 20 millions d’euros pour un public estimé à 150 millions de spectateurs.

© CamerPost avec © APA