Nigeria : Boko Haram chassé de la forêt de Sambisa selon l’Armée

Boko Haram chassé de la forêt de Sambisa selon l’Armée nigérianne | Archives/DR

Le président Muhammadu Buhari a affirmé samedi que les troupes nigérianes ont chassé de force Boko Haram de sa forteresse de la forêt de Sambisa que les insurgés contrôlent depuis longtemps.

« Cette assaut de l’armée est une indication catégorique que le Nigéria a porté un coup écrasant à l’insurrection de sept ans », a indiqué Buhari samedi alors qu’il adresser un message spécial aux troupes combattant sous l’Opération Lafiya Dole. Buhari a ajouté qu’il est le plus fier de la bravoure des troupes.

Il a expliqué que la défaite de Boko Haram dans la forêt de Sambisa était longtemps attendue, la décrivant comme le sacré coup mortel contre les militants dans l’insurrection violente dans le nord-est du pays depuis 2009.

Le président nigérian a par ailleurs salué la détermination, le courage et la résilience des troupes de l’Opération Lafiya Dole qui ont réussi à pénétrer dans le soi-disant « Camp Zero » de Boko Haram, situé au cœur de la forêt de Sambisa.

« Le chef d’état-major de l’armée m’a dit que ses éléments ont pris le contrôle du camp vers 13h35mns hier vendredi 23 décembre et que les terroristes sont en fuite et qu’ils n’ont plus de lieu pour se cacher », a triomphalement déclaré Buhari qui, pendant sa campagne électorale, a promis de mettre fin à l’insurrection.

Buhari a exhorté les soldats à maintenir le rythme en poursuivant les insurgés dans le but ultime de les traduire en justice.

Pendant ce temps, l’armée nigériane a exhorté les populations à être vigilants, avertissant que le restes des militants de Boko Haram fuient vers différentes parties du pays et ailleurs après l’opération de ratissage en cours pour identifier et détruire leurs refuges, en particulier dans les états d’Adamawa, Borno et Yobe, les épicentres de l’insurrection qui a tué plus de 20 000 personnes depuis 2009.

Les troupes nigérianes font également partie d’une force multinationale composée de soldats du Tchad, du Cameroun et du Niger qui ont également été ciblés par les insurgés avec des effets dévastateurs ces dernières années.

© CAMERPOST avec © APA