Niger : deux soldats et six membres de Boko Haram tués dans un accrochage

La ville frontalière de Diffa, au Niger, à 7 kilomètres du Nigeria. | © AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Au moins soldats des forces spéciales nigériennes ont été tués samedi soir lors d’une attaque du groupe terroriste Boko Haram à Marouwa dans la région de Diffa (extrême sud-est), a-t-on appris dimanche de source sécuritaire. Six terroristes ont par ailleurs trouvé la mort.

Cette attaque survient au lendemain de l’appel lancé par le président nigérien Mahamadou Issoufou aux militants de Boko Haram, leur enjoignant de déposer les armes et de se rendre, et quelques jours après la reddition le 28 décembre de 31 membres du groupe terroriste dans la région de Diffa.

Le gouvernement nigérien a décidé d’accorder une amnistie à ces jeunes militants, leur promettant de suivre un programme de déradicalisation et un autre de réinsertion économique.

Depuis quelques mois, le groupe terroriste basé dans le nord-est du Nigeria est cerné de tous côtés à la faveur d’opérations de ratissage de grande envergure menées par les armées du Niger, du Tchad, du Cameroun et du Nigeria et visant à l’éradiquer définitivement.

Lire la suite à © XINHUA >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz