Niger – Boko Haram : 114 morts suite à l’attaque perpétrée à Bosso – 07/02/2015

Les soldats nigériens face à des combattants armés de Boko Haram, mi-janvier à Bosso. Au Loin, un drapeau des jihadistes. | © RFI/ Nicolas Champeaux
Les soldats nigériens face à des combattants armés de Boko Haram, mi-janvier à Bosso. Au Loin, un drapeau des jihadistes. | © RFI/ Nicolas Champeaux

L’attaque menée vendredi par Boko Haram dans la ville nigérienne de Bosso, dans le département de Diffa, située à seulement quelques kilomètres de la frontière du Nigeria, a fait 109 morts côté assaillants, 4 militaires nigériens et 1 civil.

Cette incursion du groupe terroriste a suscité la réaction immédiate des forces de défense nigériennes et des troupes tchadiennes massées sur place à Diffa, dans perspective d’une attaque coalisée contre le groupe qui sévit de l’autre côté de la frontière. Très vite, les forces militaires nigériennes et tchadiennes vont parvenues à repousser les insurgés et même à les pourchasser jusque dans leurs retranchements au Nigeria grâce à un renfort aérien.

Dans l’après midi, le calme est revenu mais l’inquiétude est toujours grande car la région accueille des dizaines de milliers de réfugiés qui ont fui les exactions de la secte islamiste. On craint d’ailleurs que dans ce flot de réfugiés des hommes de la secte ne soient infiltrés attendant le moment propice pour se manifester et commettre des actions violentes sur le territoire nigérien.

Cette attaque intervient à peine 24 heures après qu’un individu armé ait pris pour cibles des fidèles musulmans en pleine prière de l’aube à Mainé Soroa, une autre ville de située près de la frontière.

Elle intervient surtout alors que lundi, une session de l’Assemblée nationale doit décider de l’engagement des Forces de défense nigériennes auprès des forces coalisées dans lutte contre la secte islamiste.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz