Musique – Bello Drums : « Je suis encore très loin du sommet de mon art » – 15/05/2014

Rencontré dans son studio d’enregistrement à Bonaberi – Douala, l’un des meilleurs batteurs camerounais et par ailleurs technicien de studio depuis quelques années a accepté de se prêter aux questions de CamerPost. Lisez plutôt.

Bello-Drums-3
Bello-Drums-0
Bello-Drums-1
Bello-Drums-2

Comment es-tu arrivé dans l’enregistrement en studio ?

Il faut dire que j’ai travaillé dans une société brassicole de la place. C’est de là que je commence à aimer tout ce qui est technique musicale. J’avais la chance en ce moment et dans cette boîte, un aîné comme Sylvain Ngondi, qui m’a permis de travailler sur une console. C’est ainsi que de plus en plus, je commence à m’intéresser au son. Après avoir quitté la société, je me suis dit que je pouvais me lancer dans le studio. Avant d’ouvrir le mien, j’avais un ami bassiste qui avait un studio chez lui. J’y allais de temps en temps pour travailler sur sa machine. En faisant la pratiquant ici, je prenais aussi les cours théorique.

Doit donc comprendre que vous y êtes arrivé par l’influence de l’environnement ?

Bien évidemment et je ne saurais le nier aujourd’hui.

Aujourd’hui propriétaire d’un studio appelé la « K-Dance » qui voit défiler en son sein de nombreux artistes de renom camerounais. Pourquoi ce nom et comment le gérez-vous au quotidien ?

Quand j’achète ma première machine, j’appelle Nguebo solo, qui s’est rebaptisé aujourd’hui Hervé Nguebo, pour qu’on enregistre quelque chose. Pendant l’enregistrement, il s’exclame : « Ah !, il y a de la cadence ici ». C’est ainsi que je garde le nom cadence mais en l’écrivant « K-Dance ».

Quand avez-vous décidé que technicien de musique sera définitivement votre métier de la vie et non un autre ?

Pour moi, tout musicien est un technicien à la base parce qu’accorder une guitare ou une batterie est déjà un aspect technique de la chose. Tout musicien peut faire la technique en studio. Ce n’est pas de la magie. Un technicien de studio doit déjà avoir une connaissance des instruments. Le déclic est donc parti lors de mon séjour dans cette société brassicole camerounaise.

Aujourd’hui considéré parmi les meilleurs batteurs camerounais aux côtés des amis comme Castro, Haoussa Drums. Cela vous fait prendre grosse tête et die que vous êtes arrivés au sommet ?

Je suis encore très loin du sommet de mon art. Je travaille dur pour y parvenir néanmoins. Pour la grosse tête, je n’y ai jamais pensé. Je ne me prends pas la tête. Quand on veut réussir, on ne fait pas la grosse tête. Je suis toujours disponible. La preuve, vous m’avez rencontré au studio avec des amis et frères qui m’ont appelé pour travailler avec moi et j’ai favorablement répondu.

Avec vos compères, avez-vous déjà pensé créer un espace d’encadrement de vos cadets qui assureront la relève demain ?

Peut être pas encore un espace en temps que tel. Mais, il y a des cadets qui nous côtoient avec qui nous travaillons pour qu’ils prennent la place demain. Ce qui est sûr et comme vous l’avez si bien dit, nous n’allons pas éternellement rester là. On essaie de faire de notre mieux même comme ce n’est pas facile. On fait ce qu’on peut parce que le pays ne fait rien pour les musiciens.

Avec tous ces problèmes que vous, musiciens en général, décriez au quotidien, il vous est arrivé un jour de penser mettre un terme à votre carrière pour faire autre chose ?

Non (rire). La musique est une passion. Même si on ne gagne rien dedans, on continuera à faire de la musique. On croire dur comme fer qu’un jour, les choses et les mentalités changeront au grand dam des musiciens camerounais.

Bello Drums travaille sur quel projet personnel actuellement, peut-être comme futur chanteur ?

Chanteur… (Hésitation). Non. Mais, je suis entrain de préparer un petit truc qui reste encore secret. Il prendra beaucoup de temps. 10 ou 15 ans, peut-être. Toujours est-il qu’il verra le jour après avoir été murement façonné comme il se doit.

© Camerpost – Propos recueillis par Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz