Municipales : Le nouveau visage politique des communes de Douala

On note une remarquable entrée du MRC de Maurice Kamto, le jeu de siège du SDF et le statut-quo du Rdpc et de l’Upc. Voici les répartitions des sièges municipaux glanés par chaque parti politique en lice à l’issu des échéances électorales du 30 septembre 2013.

source image: mrc-crm.org
source image: mrc-crm.org

Le verdict des urnes est connu. La proclamation des derniers résultats a été faite ce 3 octobre 2013 dans les différentes communes de Douala. Dans les états-majors des partis politiques en lice, on nage entre la joie et la tristesse. Car, certains ont atteint leur objectif quand d’autres ont échoué au pied du mur. Les derniers traits de visage des communes de Douala sont ainsi achevés. Dans ce splendide dessin politique, on note l’entrée remarquable du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) dirigé par le professeur Maurice Kamto. Ce jeune loup de la scène politique camerounaise, qui a célébré son premier anniversaire le 30 septembre 2013, s’invite dans le conseil municipal des instances communales de Douala 1er, 3e, 4e et 5e où il était en compétition. Avec un total de 14 conseillers municipaux. Par la même occasion, il marquant son installation définitive dans le département du Wouri ; raflant au passage, la vedette au Social Democratic Front (SDF), principal parti de l’opposition au Cameroun.

Le verdict des urnes est connu. La proclamation des derniers résultats a été faite ce 3 octobre 2013 dans les différentes communes de Douala. Dans les états-majors des partis politiques en lice, on nage entre la joie et la tristesse. Car, certains ont atteint leur objectif quand d’autres ont échoué au pied du mur. Les derniers traits de visage des communes de Douala sont ainsi achevés. Dans ce splendide dessin politique, on note l’entrée remarquable du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) dirigé par le professeur Maurice Kamto. Ce jeune loup de la scène politique camerounaise, qui a célébré son premier anniversaire le 30 septembre 2013, s’invite dans le conseil municipal des instances communales de Douala 1er, 3e, 4e et 5e où il était en compétition. Avec un total de 14 conseillers municipaux. Par la même occasion, il marquant son installation définitive dans le département du Wouri ; raflant au passage, la vedette au Social Democratic Front (SDF), principal parti de l’opposition au Cameroun.

Pour le reste, le RDPC a fait planer son hégémonie comme par le passé. Les listes conduites par Lengue Malapa à Douala 1er, Me Denise Fampou à Douala 2e et Françoise Foning à Douala 5e ont été plus convaincantes que celles de leurs adversaires. Ainsi, les trois maires sortant, tout comme celui de Douala 6e sur l’île de Manoka, rempilent pour un nouveau mandat de cinq ans. Sont encore attendus, les résultats des communes du département du Moungo, du Nkam, de la Sanaga-maritime pour que la région du Littoral soit au complet.

Frank William BATCHOU

Les répartitions de sièges dans les communes d’arrondissement de Douala

Douala 1er

Douala 2e

Douala 3e

RDPC : 30
SDF : 05
CPP : 03
MP : 03
MRC : 01
RDPC : 31
SDF : 05
ANDP : 03
UDC : 02
SDF : 41
RDPC : 10
MRC : 07
UPC : 3

Douala 4e

Douala 5e

Douala 6e

RDPC : 30
SDF : 08
MRC : 02
PURS : 01
RDPC : 44
SDF : 08
MRC : 04
UPC : 03
PADEC : 02
RDPC