Mozambique : Dhlakama prêt à discuter du contentieux électoral – 20/10/2014

Afonso Dhlakama, chef de la Renamo, le principal parti d’opposition au Mozambique.
Afonso Dhlakama, chef de la Renamo, le principal parti d’opposition au Mozambique.

Le chef de la Renamo, le principal parti d’opposition au Mozambique, Afonso Dhlakama, a fait part de son désir de négocier avec le gouvernement au sujet de l’élection contestée de mercredi dernier.

S’exprimant samedi lors d’un point de presse à Maputo, Afonso Dhlakama a déclaré que son mouvement n’allait pas recourir à la violence pour régler ses réclamations électorales.

Le chef de la Renamo a plusieurs fois refusé de confirmer des déclarations de son porte-parole, Antonio Muchanga selon lesquelles, le mouvement allait rejeter les résultats des scrutins qui donnaient la victoire à Filipe Nyusin, le candidat du Frelimo, le parti au pouvoir, à la présidence.

Il a estimé que la Commission nationale électorale (CNE) n’avait pas encore annoncé les résultats officiels et qu’il est donc trop tôt de les accepter ou de les rejeter.

Il a ensuite vaguement ajouté : “Ceci ne saurait être réglé techniquement. Il nous faudra alors négocier une solution de sortie, car cette élection n’était ni libre ni transparente, et je ne peux accepter quelque chose qui tue la démocratie”.

Il a indiqué les récentes élections étaient désorganisées, insistant que seuls le gouvernement et la Renamo pouvaient créer les conditions d’un retour et d’une renaissance de la démocratie au Mozambique.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz