Mondial féminin U 17 2016 – Minkréo Birwé : « nous sommes satisfaits d’avoir donné cette fierté au peuple Camerounais »

Minkréo Birwé | DR
Minkréo Birwé | DR

L’entraineur national  des Lionnes cadettes Minkréo Birwé, de retour au Cameroun après leur qualification au Mondial qui se jouera en Jordanie au mois de septembre prochain, revient sur leur victoire face à l’Egypte au Caire.

Depuis mardi dernier, vous êtes de retour du Caire après votre qualification historique à une phase finale de la coupe du monde Jordanie 2016. Comment vous avez été accueilli à l’aéroport de Douala ?

Nous avons reçu un accueil chaleureux à l’aéroport de douala avec déjà vos confrères qui étaient présents. Et aussi les supporters, les familles qui sont venu accueillir les enfants. Ils nous ont encouragés et félicités, je peux dire que nous avons eu un accueil digne de ce nom.

Avant le départ pour le Caire, le Cameroun avait certes un avantage (2-1) mais aussi un petit doute avec ce but concédé à domicile. Au final le Cameroun s’est imposé 4-0. On s’est inquiété pour rien.

Oui compte tenu de ce que nous avions comme information par rapport à l’adversaire de manière particulière. On sait que c’est très difficile de jouer à l’extérieur surtout contre les sélections maghrébines. Donc c’était un peu cette peur-là, surtout de l’environnement qui a semé un peu ce doute. Mais nous au niveau du staff et de l’équipe toute entière, nous étions confiants. Nous l’étions compte tenu de ce que nous avions comme potentiel et de notre prestation au match aller. Donc nous savions que nous allions là-bas pour arracher cette qualification, nous sommes allés avec un moral assez haut.

Est-ce que vous pouvez revenir sur cette rencontre, 4-0 c’est quand même un score assez lourd ?

Je voudrais dire que ce match s’est passé comme nous l’avions prévu. C’est le scénario que nous avons préparé. Le score a été un peu juste l’illustration de ce que nous avons préparé. Il y a eu cette confiance qui s’est matérialisée dès les premières minutes avec ce 1er but que nous marquons à la 7ème minute. Ca a mis les filles en confiance et semé le doute dans le camp adverse. Et puis le 2ème but qui nous a complètement libérés et nous a mis hors de danger. Finalement ca désorienté notre adversaire et nous avons déroulé, fait notre jeu et gagné par ce score. Il faut dire que ce score est la conséquence du travail que nous avons fait. Parce qu’au regard de l’inefficacité offensive observée au match aller, nous avons beaucoup plus mis l’accent sur le travail de finition, le travail spécifique avec nos attaquantes. On a insisté sur la calme et la lucidité devant les buts  et c’est ça qui a fait la différence là-bas. Nous avons été efficaces, nous avons eu 5 occasions de buts et nous en avons concrétisé 4. Donc l’efficacité était au rendez-vous.

 La satisfaction doit encore être encore plus grande pour vous, qui avez constitué cette équipe avec beaucoup de peine et en 3 mois seulement.

Nous sommes satisfaits en ce sens que nous voyons le fruit de ces efforts qui ont été consentis il y a quelques temps. Et ça nous réconforte d’avantage à l’idée de savoir qu’un travail fait avec amour et avec passion n’est jamais perdu, on finit toujours par avoir les récompenses. L’autre satisfaction, c’est de voir ces enfants partir d’un certain niveau, qui finalement ont progressé. Nous sommes également satisfaits d’avoir donné de la fierté au peuple camerounais qui a cru en nous et aux dirigeants qui nous ont accompagnés dans cette aventure.

Vous avez donné de la fierté au camerounais. Vous allez participer pour la première fois à une coupe du monde et il va falloir faire bonne figure. Est-ce que vous avez déjà pensez à un programme de préparation ?

Oui tout à fait. On est conscient que le plus dur commence. Parlant du programme justement, nous avons fait un projet depuis le mois de novembre dernier quand nous commencions à mettre en place cette équipe.  Et ce programme allait jusqu’à la phase finale, c’est comme si nous étions dans l’optique qu’on va y arriver. Donc il question pour nous de l’actualiser et de faire des petits réajustements. Mais si non le squelette, il est connu.

CAMERPOST par Alain Ghislain KANGA