Mondial 2018 – Match Cameroun-Niger : Un premier test pour Alexandre Belinga avec les Lions indomptables

Un premier test pour Alexandre Belinga avec les Lions indomptables face au Niger | DR
Un premier test pour Alexandre Belinga avec les Lions indomptables face au Niger | DR

Face au Niger ce vendredi à Niamey, pour les Eliminatoires Mondial 2018, les Lions comptent prendre un avantage décisif.

Les Lions indomptables ont terminé leur dernière séance d’entraînement hier dans l’après-midi au stade général Seyni Kountche de Niamey, coincés entre deux bus. La faute au chauffeur de leur véhicule, qui a confié les clés à son apprenti. Celui-ci était introuvable pendant près d’une demi-heure. C’est donc dans ce couloir de fortune que les joueurs se sont réfugiés à l’extérieur du stade, assaillis par la foule. Si la sécurité et certains responsables de la Fédération camerounaise de football étaient sur les dents à cause de cette situation cocasse, les joueurs de leur côté sont restés stoïques et sereins. A l’image de Clinton Njié, immortalisant avec son téléphone portable, ce moment peu ordinaire. Tout est finalement rentré dans l’ordre et les Lions indomptables ont pu regagner leur hôtel, nullement influencés par « cette guerre psychologique ».

Dans le groupe, l’ambiance semble sereine et les joueurs affichent leur détermination à faire un bon match aujourd’hui. Le départ d’Allan Nyom, qui n’a pas effectué le déplacement au Niger avec ses coéquipiers, ne semble pas non plus avoir perturbé l’atmosphère dans la tanière. Même si les raisons évoquées par le sociétaire de Watford, selon lequel, son club n’aurait pas reçu la convocation et qu’il serait menacé par ses dirigeants, ne semble pas avoir convaincu les responsables de la Fécafoot. La Fécafoot « condamne cette attitude et prendra le moment venu, des actions disciplinaires pouvant aller jusqu’à la suspension dudit joueur », peut-on lire dans un communiqué signé du Team Press Officer des Lions indomptables, Vincent de Paul Atangana. D’après la Fecafoot, deux courriers ont été envoyés au club à l’adresse habituelle. Le défenseur s’est présenté au lieu du stage à Paris et a bénéficié des mêmes avantages que tous les joueurs (prime de présence, équipements, etc.) avant de s’en aller.

Côté nigérien, on aborde aussi cette rencontre avec confiance, voire optimisme. « Impossible n’est plus nigérien », peut-on lire sur des affiches de la rencontre placardée en ville. Avec un duo d’attaquants en pleine forme, Mahamane Cissé et Moussa Maâzou, auteurs des six buts nigériens lors du précédent tour face à la Somalie (2-0 et 4-0), le Mena compte mettre la pression sur la défense camerounaise. Et pour que « l’Antilope écorne le Lion », le public est appelé à se rendre massivement au stade aujourd’hui. Mais, les supporters camerounais ne comptent pas se laisser faire. Hier déjà, ceux-ci ont donné la réplique à ceux du Mena lors de la dernière séance d’entraînement.

Source : © Cameroon Tribune

Par Steve LIBAM