Mobile – Cameroun : le mobile pour renforcer la surveillance épidémiologique dans les zones reculées

Les responsables des aires de santé considérées comme étant les plus reculées de la région du Littoral du Cameroun, viennent de recevoir un lot de téléphones portables afin, apprend-on, d’accroître la surveillance épidémiologique dans ces zones difficiles d’accès.

mobile_au_camer
Ce don du ministère camerounais de la Santé, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (Oms), rentre dans le cadre de « l’initiative technologies de l’information et de la communication en appui à la surveillance épidémiologique au Cameroun», dont l’objectif est de permettre, sans se déplacer sur plusieurs kilomètres et sans débourser le moindre frais (les appels sont gratuits au même titre que le téléphone), d’avoir des informations sur la situation épidémiologique dans ces aires de santé et de riposter rapidement.

Grâce à ces téléphones portables, indiquent encore les responsables du ministère de la Santé et de l’Oms, des conférences téléphoniques peuvent être organisées par les différents aires de santé, dans l’optique d’échanger des informations sur la situation épidémiologique de zones données.

L’initiative pilote de la région du Littoral devra ensuite s’étendre à l’ensemble des régions du Cameroun.

Avec Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz