Miguel Trovoada : « La situation demeure fragile en Guinée-Bissau » – 09/02/2015

Miguel Trovoada, représentant spécial de l'ONU pour la Guinée-Bissau.
Miguel Trovoada, représentant spécial de l’ONU pour la Guinée-Bissau.

” La Guinée Bissau a encore besoin du soutien de la communauté internationale, malgré les efforts des autorités du pays “, a reconnu le représentant spécial de l’ONU pour la Guinée-Bissau, intervenant devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

” Le retour à l’ordre constitutionnel, bien que positif, n’a toujours pas permis de trouver des moyens pour traiter les causes profondes de l’instabilité en Guinée-Bissau “, a déclaré Miguel Trovoada, en présentant au Conseil de sécurité le rapport sur les derniers événements dans ce pays.

” L’environnement politique et social est caractérisé par un climat dans lequel l’avenir est marqué par l’incertitude “, selon le chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (UNIOGBIS ), cité par un communiqué reçu lundi

À propos de la série de mesures positives prises par le gouvernement Bissau guinéen, le diplomate onusien a déclaré qu’en ce qui concerne la réforme des secteurs de la défense et de sécurité, le ministre Bissau guinéen responsable du dossier a introduit de nouveaux amendements à la loi sur la création d’un fonds spécial de retraite.

Il a également remis au Premier ministre de Guinée Bissau une liste des employés susceptibles d’être licenciés ou admis à faire valoir leurs droits à la retraite.

“En janvier dernier, le ministre de la Justice a dirigé l’examen et la validation du programme de réforme du secteur de la justice proposée,” a-t-il rappelé, ajoutant que “une fois de plus c’est une étape importante vers la création d’une justice accessible, transparente et crédible en Guinée-Bissau. ”

Selon le représentant spécial en Guinée-Bissau, le pays, continue d’avoir besoin d’être soutenu, y compris le renforcement des institutions démocratiques, la restructuration du secteur de la défense et de la sécurité, le renforcement du système judiciaire et l’amélioration du fonctionnement de l’administration publique et dans la lutte contre l’impunité et la criminalité transnationale.

Miguel Trovoada a indiqué que le Secrétaire général de l’ONU avait recommandé le renforcement de ses bons offices en tant que représentant spécial, notant cependant que «l’aide fournie par la communauté internationale á la Guinée-Bissau ne peut pas durer éternellement.”

“Les défis sont énormes, nombreux et complexes, mais pas insurmontables. La consolidation de la paix et la stabilité en Guinée-Bissau est une condition préalable au développement, et exige un effort combiné, de la patience et de la persévérance », a conclu Miguel Trovoada.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz