Meurtre du Commissaire Ngando : un officier centrafricain aux arrêts

Le lieutenant Ali de la séléka centrafricaine a été arrêté et remis aux autorités camerounaises le mercredi 4 août 2013.

Officier_Ngando_NdalleLe présumé responsable du commando que a froidement abattu le chef de poste de Tocktoyo dans la nuit du 19 aout 2013, est entre les  mains de la police camerounaise. Il aurait été extradé vers Yaoundé suite à une demande adressé par le président de la république Paul Biya aux autorités de Bangui. Des sources policières affirment que le lieutenant Ali est arrivé à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen le 4 septembre 2013. Le suspect gardé dans un endroit tenu secret est exploité par des enquêteurs afin d’établir toutes les responsabilités. Il est question de définir de manière claire et précise le déroulement du drame. La police judiciaire passera certainement le relais à la justice militaire mieux outillée pour connaitre de certaines questions dans cette affaire. Des interrogations restent néanmoins sans réponses notamment : Qu’elle fonction occupait le lieutenant Ali au sein de la Séléka ? Qu’elle activités menait il dans la zone de Tocktoyo ? Avait-il des complices  Au sein de la population ?

En attendant de trouver des réponses à ces questions, les recherches se poursuivent sur le terrain afin d’appréhender le reste de la bande. En rappel, le chef de l’Etat a signé un décret élévant Ngando Ndallè, officier de police principal au grade de commissaire de police avec effet rétroactifs.

Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz