Médias: Les relations Cameroun-Nigeria au menu de la presse

Les relations Cameroun-Nigeria au menu de la presse
Les relations Cameroun-Nigeria au menu de la presse

Les journaux camerounais parus vendredi ont passé au scanner les relations entre ce pays et son grand voisin le Nigeria, au lendemain de la visite d’Etat de deux jours du président Biya à Abuja.

Le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune applaudit, des deux maisn, une «acélération de l’histoire» entre les deux pays : «Le président Biya et son homologue Muhammadu Buhari veulent, chacun, dissiper tout nuage qui pourrait assombrir le ciel des relations entre le Cameroun et le Nigeria. C’est un autre signe de leur engagement dans cette option assumée.»

Pour l’hebdomadaire Baromètre Communautaire, c’est effectivement «le temps du co-développement» : «Après une période de froid, la coopération entre les deux pays gagne en intensité depuis quelques mois. Au cours de sa visite à Abuja, du 3 au 4 mai 2016, le président camerounais, Paul Biya et son homologue nigérian Muhammadu Buhari ont décidé d’unir leurs efforts pour un développement mutuel des deux pays. La matérialisation de la frontière après le conflit de Bakassi, la gestion des réfugiés, les échanges commerciaux et militaires sont les premières préoccupations évoquées.»

Mutations ne voit pas les choses sous le même angle, qui invoque des «contentieux non vidés» entre les voisins, les déclarations des deux chefs d’Etat, mercredi à Abuja, ayant laissé entrevoir des malentendus aussi bien sur la guerre contre la secte islamiste Boko Haram que sur le conflit territorial sur la péninsule de Bakassi dont la Cour internationale de justice de La Haye a fini par attribuer la souveraineté au Cameroun par un Arrêt rendu le 10 octobre 2002.

D’un point de vue politique, analyse cette publication, cette deuxième rencontre au sommet entre les deux leaders aura permis à ces alliés dans la guerre contre Boko Haram de se parler une nouvelle fois de vive voix, et de dissiper les éventuels clichés.

Il n’en demeure pas moins, ajoute-t-elle, qu’«il y a une méfiance persistante entre les deux pays du fait probablement des contentieux frontaliers qui les ont opposé autrefois».

CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz