Mauritanie : Le leader antiesclavagiste Biram Ould Dah condamné à deux ans de prison – 15/01/2015

Biram Ould Abeid Ould Dah, président de l’Initiative de résurgence de l’abolitionnisme en Mauritanie (IRA).
Biram Ould Abeid Ould Dah, président de l’Initiative de résurgence de l’abolitionnisme en Mauritanie (IRA).

Le président de l’Initiative de résurgence de l’abolitionnisme en Mauritanie (IRA), Biram Ould Abeid Ould Dah, a été condamné à deux ans de prison ferme, jeudi par le Tribunal de Rosso, a-t-on appris de source judiciaire dans cette ville.

Arrêté le 11 novembre 2014 suite à sa participation à une activité de sensibilisation sur ‘’l’esclavage foncier”, Ould Dah était jugé depuis le 18 décembre dernier pour trouble de l’ordre public, gestion d’une organisation non autorisée et désobéissance à la force publique.

Son adjoint Brahim Ould Bilal et le militant négro-mauritanien Djibi Sow, président de l’ONG Kawtal, organisatrice de l’activité incriminée, ont été également condamnés à la même peine.

Huit autres membres d’IRA jugés dans la même affaire ont été acquittés.

Ould Dah avait occupé la seconde place (8,6%) dans l’élection présidentielle qui a vu la victoire de l’actuel président Mohamed Ould Abdel Aziz avec près de 82% des voix.

Il est aussi lauréat du prix des Nations Unies des droits de l’Homme 2013 pour son ‘’combat non violent contre l’esclavage en Mauritanie”.

Le chef d’IRA a déjà connu la prison plusieurs fois dans son pays, notamment en avril 2012 pour avoir mis à feu publiquement des ouvrages religieux du rite malékite qu’il accuse de légitimer l’esclavage.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz