Mathurin Kouguem : « Le e-commerce est en progression au Cameroun » – 02/02/2015

Mathurin Kouguem, directeur du Salon africain du e-commerce et de l’e-paiement au Cameroun, Afrikebiz.
Mathurin Kouguem, directeur du Salon africain du e-commerce et de l’e-paiement au Cameroun, Afrikebiz.

A quelques semaines de la tenue du Salon africain du e-commerce et de l’e-paiement au Cameroun, Afrikebiz, nous sommes allés à la rencontre du directeur dudit salon pour évaluer l’état des préparatifs et faire le bilan de la première édition.

Quel bilan faites-vous de la première édition du salon tenue le 22 février 2014 à Douala ?

La 1ère édition du salon Afrikebiz nous a permis de former plus de 250 professionnels du secteur du e-commerce et des TIC au Cameroun ; de discuter des problématiques liées à l’actualité du e-commerce en Afrique ; de mettre en contact les acteurs du secteur et de jeter les bases d’une meilleure organisation et promotion de la compétitivité dans le secteur du e-business en Afrique en général et au Cameroun en particulier.

Un an après l’organisation de ce premier salon, quel est l’état des lieux actuel du e-commerce au Cameroun ? Sommes-nous en croissance, en stagnation ou en régression ?

Tout d’abord, nous tenons à vous remercier pour cette heureuse occasion que vous nous offrez de parler de l’univers e-business africain en général et Camerounais en particulier. S’agissant de l’état des lieux, nous pouvons affirmer avec conviction ferme, que de février 2014 à ce jour, de nombreuses innovations ont animé l’univers e-business africain et au Cameroun, on ressent une progression. Au-delà du lancement de plusieurs plateformes locales (vente.cm, miam.cm, africa-shops.cm, etc.), nous avons connu l’arrivée de plusieurs multinationales (jumia.cm, carmudi.cm, lamudi.cm, etc.) parmi lesquelles le N°2 du e-commerce en France à savoir cdiscount.cm. Le segment paiement quant à lui a connu une forte émulation avec les ténors que sont Mtn mobile money, Afrikpay, Orange Money, Visa de UBA, et l’arrivée au Cameroun du géant mondial Paypal. De nombreuses conventions de partenariat ont été signées entre les entreprises les plateformes de e-commerce et les professionnels du transport des colis (DHL, Campost, etc.).

L’un des objectifs de départ de ce salon était de créer une plateforme de rencontre entre les promoteurs de projets innovants et les potentiels investisseurs ; et aussi initier et promouvoir la compétitivité et l’innovation dans le e-business en Afrique. Où en est-on à ce jour ?

C’est vrai, l’un des objectifs centraux de la 1ère édition du salon était la mise en place de cette plateforme. Les acteurs du secteur (e-marchands, solutions de paiement, entreprises de transport de colis, etc.) malgré de nombreuses difficultés rencontrées se sont résolus à se regrouper au sein d’une association dénommée Acpee (Association Camerounaise des Professionnels du E-commerce et du E-paiement) dont les informations détaillées sont disponibles sur www.acpee.org et qui lancera officiellement ses activités en Avril 2015.

Contrairement à la première édition, ce salon sera ouvert au grand public et non plus seulement aux acteurs du secteur. Qu’est ce qui justifie cette ouverture ?

D’abord la maturité du projet Afrikebiz qui a mieux compris les besoins des acteurs du secteur ainsi que les attentes de leurs clients et potentiels clients et plus globalement celles des internautes. Ensuite, Le vœu des professionnels du secteur d’avoir un contact physique avec la communauté africaine qui se déplacement massivement pour visiter le salon.

A quelques semaines de ce salon, quel est la particularité avec tous ses speakers venus de France et du Cameroun annoncés ?

Cette édition nouvelle du Salon Afrikebiz qui est organisée sous le thème « L’Afrique et le commerce connectée » connaitra au-delà de ses activités habituelles (conférences, ateliers, Awards), de nombreuses innovations parmi lesquelles, un espace d’exposition de plus de 100 stands, un concours BANTU TECH (concours du meilleur projet IT), un pavillon de l’emploi animé par Cible RH, Emploi Services et d’autres acteurs, un Pavillon Afrikebizclass pour la formation gratuite des visiteurs du salon sur les astuces et métiers d’Internet, des soirées ventes privées à l’Université de Douala. 500 cadres et dirigeants de hauts rangs venant de 9 pays africains, d’Europe et d’Amérique participeront aux différents travaux (Ateliers, conférences, tables rondes, etc.). Nous avons invité plus de 2000 entreprises commerciales à visiter le salon et attendons plus de 12 000 visiteurs.

Comment faire pour participer au salon ?

C’est très simple, pour ceux qui veulent participer au salon à titre de speakers, participants aux travaux, exposants ou encore concourir aux Afrikebiz Awards ou Bantu Tech, ils peuvent s’inscrire sur www.afrikebiz.com ou contacter le comité d’organisation à contact@afrikebiz.com ou directement au 694647927 / 672023326

Merci d’avoir réponses à nos questions

C’est nous qui vous remercions.

 

© CamerPost – Entretien réalisé par Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz