Match amical : Trois beaux buts et une victoire pour la France contre le Cameroun

Blaise Matuidi, auteur du premier but des Bleus contre les Lions indomptables. | © AFP / FRANCK FIFE
Blaise Matuidi, auteur du premier but des Bleus contre les Lions indomptables. | © AFP / FRANCK FIFE

L’équipe de France s’est imposée de justesse contre le Cameroun (3-2), ce lundi pour son premier match de préparation à l’Euro, à Nantes. Il y a eu des buts, du suspense, mais aussi des erreurs.

Le match : 3-2

Après deux matches convaincants en mars (3-2 aux Pays-Bas, 4-2 contre la Russie), l’équipe de France n’a été aussi souveraine, ce lundi pour son premier match de préparation à l’Euro. Face à une équipe du Cameroun qui a finalement joué le coup à fond, les Bleus n’ont pas manqué leurs retrouvailles avec Nantes, neuf ans après leur dernière venue. Mais leur victoire étriquée (3-2) cache quand même quelques lacunes à corriger. Leur défense s’est montrée fébrile, c’était à prévoir. Pour la troisième fois d’affilée, les joueurs de Didier Deschamps ont encaissé deux buts. Il y a vraiment un problème. Mais heureusement, l’attaque répond toujours présent. C’est ce qui permet aujourd’hui de rester optimiste pour l’Euro.

Le film du match

En première période, Hugo Lloris et les siens ont mis du temps à entrer dans la rencontre. Le capitaine tricolore a repoussé une première tentative du Sochalien Toko Ekambi (13e). Puis sur un bel enchaînement de Kingsley Coman, excellent et percutant, Blaise Matuidi a conclu de près (20e), croyant alors avoir fait le plus dur. Mais la réaction des Lions Indomptables a été immédiate. Oublié par Rami (voir ci-dessous), Aboubakar a égalisé (22e). Paul Pogba aurait pu redonner l’avantage aux Bleus (34e), mais c’est en fait d’une passe lumineuse qu’il s’est illustré, Giroud ne ratant pas l’occasion de briller (41e).

Après la pause, le match fut plus fermé. Longtemps. Et dans les derniers instants, tout s’est accéléré. Après une balle de 3-1 manquée par Cabaye (88e), Choupo-Mouting a remis les deux équipes à égalité. Il ne restait pratiquement plus rien à jouer. Dimitri Payet a pris les affaires en main et expédié un nouveau coup franc dans la lucarne (89e). Ouf, la victoire est là. Mais dans six jours à Metz face à l’Ecosse, il faudra quand même faire mieux.

Le joueur : Adil Rami, bilan mitigé

Sans doute le joueur le plus observé par Didier Deschamps, Adil Rami a-t-il pour autant convaincu son sélectionneur ? Pas sûr… Préféré à Eliaquim Mangala en défense, l’invité de dernière minute n’a en effet pas réussi son meilleur match en équipe de France, pour son retour après trois ans d’absence. Solide dans les duels, surtout en seconde période, il a en revanche eu beaucoup de mal à suivre le très remuant Vincent Aboubakar, comme sur le but égalisateur camerounais (22e)…

Lire la suite à © L’EQUIPE >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz