MARCHÉS: L’émission de Bons du Trésor camerounais souscrite à seulement 85%

Selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), la dernière émission de Bons du Trésor (BTA) effectuée par le gouvernement camerounais le 18 décembre 2013, pour un montant total de 10 milliards de francs Cfa, n’a été souscrite qu’à 85%.
Banque_des_Etats_de_l_Afrique_centrale
En effet, apprend-on, sur les 13 spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) agréés sur le marché des titres publics de la BEAC, seulement cinq on participé à cette opération de mobilisation de fonds, ne servant finalement à l’Etat du Cameroun que 8,5 milliards de francs Cfa. Soit 1,5 milliard de francs Cfa de moins que le montant sollicité. Depuis l’arrivée de l’Etat du Cameroun sur le marché des titres publics de cette banque centrale en 2011, c’est la première fois qu’une séance d’adjudication de BTA émis par le Trésor public camerounais s’achève par un taux de couverture du montant sollicité inférieur à 100%.

Tout au long de l’année 2013, par exemple, les émissions de BTA du Cameroun ont toujours été souscrites à un taux moyen de 180%. Le pic a même été atteint lors de la séance d’adjudication du 8 mai 2013, au terme de laquelle l’offre avait culminé à 37 milliards de francs Cfa, pour une demande de 10 milliards de francs Cfa seulement. Soit un taux de couverture de la demande de près de 400%.

Ce peu d’engouement des investisseurs pour la dernière émission de BTA de l’Etat camerounais, fait remarquer un expert, peut s’expliquer par l’atteinte, par la majorité des banques, du seuil des ratios prudentiels autorisés par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), le régulateur sous-régional.

A noter également que la marché camerounais vient également de souscrire à l’’emprunt obligataire «Etat du Tchad 6% 2013-2018» à hauteur de 58,3 milliards de francs Cfa, soit près de 70% des 85 milliards de francs Cfa recherchés par le pays d’Idriss Déby.

Par Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz