Mali : Appel pour un plan d’urgence en faveur des manuscrits anciens – 02/02/2015

Appel pour un plan d'urgence en faveur des manuscrits anciens du Mali. Photo d'archives
Appel pour un plan d’urgence en faveur des manuscrits anciens du Mali. Photo d’archives

Un plan est impératif pour sauver les manuscrits anciens exfiltrés de Tombouctou en 2012 et aujourd’hui exposés à des risques de détérioration dans la capitale malienne, a estimé une conférence internationale parrainée par l’UNESCO, à l’issue de ses travaux, ce week-end à Bamako.

Si 4.203 documents anciens de l’Institut Ahmed Baba de Tombouctou ont été brûlés ou volés lors de l’occupation islamiste des régions nord du Mali en 2012, près de 90% du fond documentaire de l’institut ont été mis à l’abri et transportés à Bamako.

Ces documents, qui sont aujourd’hui exposés à des risques dans la capitale malienne, doivent impérativement être conservés dans des boîtiers et leur numérisation accélérée, ont indiqué les participants à la conférence.

Ceux-ci ont également recommandé la rénovation de l’Institut des Hautes études et des recherches islamiques Ahmed Baba et des bibliothèques privées afin de préparer le retour des manuscrits vers leurs lieux de conservation d’origine.

Par ailleurs, un appel a été lancé pour le renforcement des moyens de lutte contre le trafic illicite des manuscrits et pour une plus grande facilité d’exploitation des manuscrits par les chercheurs nationaux et internationaux.

© CamerPost avec © APA