Mali : Aliko Dangota dément avoir été pris en otage dans l’attaque dans l’hôtel Radission Blu de Bamako

Aliko Dangote, industriel nigérian | Photo d'archives
Aliko Dangote, industriel nigérian | Photo d’archives

L’homme d’affaires le plus riche d’Afrique, le Nigérian Aliko Dangote a nié avoir été pris en otage par des hommes armés qui ont fait irruption vendredi matin dans l’hôtel Radission Blu de Bamako, la capitale malienne.

Dans un bref communiqué, l’homme d’affaires a tweeté qu’il avait regagné le Nigeria sain et sauf, 24 heures avant la sanglante prise d’otages.

« La rumeur faisant de moi un otage est fausse. J’étais au Mali hier. Merci de vous inquiéter pour moi. Mes prières vont aux personnes impliquées », a-t-il dit

Alors que le drame de l’hôtel se poursuivait vendredi matin à Bamako, des rumeurs ont fusé de partout selon lesquelles Dangote qui dispose d’une chaîne de sociétés réparties à travers l’Afrique de l’Ouest dont le Mali faisait partie des 170 otages pris par des hommes armés.

Des djihadistes armés qui avaient pris d’assaut l’hôtel Radisson Blu à Bamako ont tué au moins 18 personnes dans une fusillade forcenée, selon des témoins.

Des hommes armés avaient occupé le septième étage de cet hôtel de luxe de 190 chambres, un endroit très fréquenté par les touristes et les expatriés au Mali.

Des Américains, des Français et des Chinois auraient été libérés lorsqu’une coalition des forces maliennes, françaises et américaines ont pris d’assaut le bâtiment pour neutraliser les djihadistes dont plusieurs auraient également été tuées.

© CAMERPOST avec © APA