Magistrature : Paul Biya révoque du corps de la magistrature le juge Pascal Magnaguemabe

Paul Biya
Président de la République du Cameroun

La décision signée du chef de l’Etat révoquant le magistrat de 4eme grade a été lue le jeudi 6 juillet 2017 sur les antennes de la radio nationale camerounaise.

Cette sanction fait suite à la tenue le 7 juin 2017 d’une session du conseil supérieur de la magistrature, qui a entre autre examiné le dossier disciplinaire du juge en question. La substance du décret signé de la main du Président Paul Biya est la suivante : « Monsieur Pascal Magnaguemabe magistrat de 4eme grade…est pour compter de la date de notification du présent décret, révoqué du corps de la magistrature, sans suspension des droits à pension, pour extorsion de procuration à des dames héritières d’une succession, appropriation d’une partie des fonds et vente d’une caféière de la dite succession ».

Ce juge avait été récusé dans un dossier de l’opération épervier

En rappel ce juge avait été récusé par l’ancien Secrétaire Général de la Présidence de la république, Marafa Hamidou Yaya, aujourd’hui en prison dans la cadre de l’opération de lutte contre les détournements de deniers publics baptisée opération épervier. L’ancien Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, dans une correspondance de 8 pages adressée au président de la cour d’appel du centre, expliquait que : « après mon audition comme témoin, le 15 juillet 2008 dans le cabinet du procureur de la République près le Tribunal de grande instance du Mfoundi, Jean Fils Kléber Ntamack, un magistrat inconnu de moi a pris d’assaut mon cabinet pour obtenir une audience auprès de moi». Ce magistrat était Pascal Magnaguemabe.  « Il sera reçu le 3 décembre de la même année…Il voulait que nous nous arrangions et que, si j’en avais convenance, il pourrait m’aider si je me montrais compréhensif…face à mon refus catégorique, ce juge a développé une animosité à mon encontre, au point de faire prendre contre moi des mesures d’interdiction de sortie du Cameroun.». C’est pourquoi à l’époque en 2012, Marafa Hamidou Yaya n’avait pas souhaité se présenter devant ce juge qui avait la charge d’instruire son dossier. C’est donc un juge très souvent cité dans des affaires louches qui est ainsi révoqué du corps de la magistrature.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz