Lutte contre le terrorisme : 250 ressortissants Nigérians libérés des griffes de Boko Haram

Des soldats camerounais patrouillent près de la frontière avec le Nigeria | © AFP / BRAHIM ADJI / Archives
Des soldats camerounais patrouillent près de la frontière avec le Nigeria | © AFP / BRAHIM ADJI / Archives

Quelque 250 Nigérians otages de la secte Boko Haram libérés lors des opérations de ratissage des armées camerounaises et nigérianes à la frontière des deux pays sont arrivés ce week-end à Maroua dans l’Extrême-nord a-t-on appris hier dimanche de source officielle.

Selon le gouverneur de la région de l’Extrême-nord Mindjiyawa Bakary, les personnes libérées avaient été fait prisonniers depuis plus de six mois par Boko Haram, parmi lesquels six bébés nés pendant la captivité de leurs parents.

« Nous les avons acheminé à Maroua où ils ont été pris médicalement en charge, nous leurs avons donné à manger et toutes les commodités nécessaires en attendant de les remettre aux autorités nigérianes », a déclaré l’autorité administrative.

D’après les sources proches du dossier, les otages libérés ont affirmé que plusieurs jeunes ont été enrôlés de force dans les rangs des intégristes pendant leur captivité.

Près de 2000 personnes kidnappées par Boko Haram ont été libérées ces trois derniers mois lors des opérations de ratissage des armées camerounaises et nigérianes qui ont administrées plusieurs défaites à cette organisation terroriste.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz