Lutte contre Ebola : Le président en exercice de la CEDEAO demande plus de fonds – 16/01/2015

Le Ghanéen John Dramani Mahama, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Le Ghanéen John Dramani Mahama, Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le président John Mahama du Ghana, par ailleurs président en exercice de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a appelé la communauté internationale à mobiliser davantage de fonds pour renforcer la lutte contre l’épidémie d’Ebola qui continue de ravager la Guinée, la Sierra Léone et le Libéria

S’exprimant vendredi à Accra au cours de la réunion de coordination de haut niveau de la CEDEAO et de ses partenaires sur le virus Ebola, le président Mahama a insisté sur la nécessité d’une plus grande coordination des efforts contre la maladie qui a déjà fait plus de 8.000 morts dans la région depuis mars dernier.

Le président Mahama a déclaré que même si la réponse de la communauté internationale a été ‘’très positive” et que l’incidence rapportée des cas continuait de fluctuer en Guinée, “Il n’y a pas encore de tendance baissière identifiable et l’épidémie continue de se propager à d’autres régions du pays”.

Il a fait remarquer que le niveau des cas a baissé à des “niveaux sensiblement bas” au Libéria et qu’il y a des signes de nivellement en Sierra Léone, même si la transmission reste encore ‘’forte” dans ce pays.

En conséquence, le président a mis en garde contre tous ceux qui seraient tentés de faire de la complaisance ou de baisser la garde.

“Ebola continue de poser une grave menace à la santé publique et à la sécurité des personnes dans notre sous-région et dans le monde en général”, a déclaré M. Mahama, invitant le secteur privé à se joindre à la lutte en investissant dans la recherche d’un vaccin et en apportant une aide financière.

Le président togolais Faure Gnassingbe, Coordonnateur spécial pour Ebola de la CEDEAO a déclaré qu’il était stupéfié par la nature dévastatrice de l’épidémie d’Ebola dans les pays affectés et a appelé à une plus grande éducation des populations sur la maladie.

Le président Gnassingbe a salué la Mission des Nations Unies pour une réponse d’urgence face à Ebola qui est basée à Accra, pour le ‘’bon travail’ effectué et a exhorté la mission à maintenir cette dynamique.

La réunion de deux jours est mise à profit pour passer en revue les efforts coordonnés de divers partenaires et acteurs, dans le cadre d’une réponse régionale intégrée à la crise d’Ebola.

L’Envoyé spécial de l’ONU, le Dr. Mohammed Ibn Chambas et le président de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo prennent part à la réunion.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz