Lutte contre Boko Haram : Washington réitère son engagement à aider le Nigeria – 03/07/2015

Linda Thomas-Greenfield, Secrétaire d'Etat adjointe aux Affaires africaines | DR
Linda Thomas-Greenfield, Secrétaire d’Etat adjointe aux Affaires africaines | DR

Les États-Unis ont jeudi, par la voix de la Secrétaire d’Etat adjointe aux Affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield, et celle du chef du Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (USAFRICOM), le général David Rodriguez, réaffirmé leur engagement à aider le Nigeria dans la lutte contre Boko Haram notamment à la libération des filles de Chibok.

Mme Thomas-Greenfield a, selon la presse locale, déclaré que le président Muhammadu Buhari sera en visite officielle aux Etats-Unis au plus tard ce mois pour des entretiens avec l’administration du président Obama. « Nous allons avoir des discussions avec lui sur ce que nous pouvons faire pour pérenniser notre soutien au Nigeria et à leurs efforts pour lutter contre Boko Haram », a-t-elle expliqué.

« Nous discuterons également des manières dont nous pouvons fournir l’équipement et le soutien nécessaire au peuple et au nouveau gouvernement du Nigeria et de la façon de lutter contre le groupe islamiste Boko Haram », affirme-t-elle.

« Les Etats-Unis accordent une valeur particulière aux droits de l’homme et ce dans tous les pays où nous fournissons des armes létales », poursuit-elle.

« Nous voulons nous assurer que ces armes que nous fournissons ne sont pas utilisées de quelques façons qui violent les droits fondamentaux des civils. Nous aurons des discussions en ce sens », a-t-elle encore dit.

Elle a également assuré que la libération des filles de Chibok était une haute priorité pour le gouvernement américain.

De son côté, le Général Rodriguez a noté que les États-Unis continuent d’échanger des renseignements avec les dirigeants nigérians afin de pouvoir libérer les filles de Chibok et d’autres personnes qui ont été enlevées par Boko Haram.

« Nous continuerons dans ce sens et nous poursuivrons nos efforts pour sauver ces filles », a-t-il assuré.

Le Commandant a déclaré que les Etats-Unis continueront à faire de la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique une priorité et que c’est pour cette raison que l’USAFRICOM a été mis en place.

L’USAFRICOM soutient les efforts de maintien de la paix et renforce la capacité du continent africain à travers un partenariat militaire.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz