Lutte contre Boko Haram : Le parlement nigérien donne son feu vert – 11/02/2015

 Mahamadou Karidjo, ministre nigérien de la Défense.
Mahamadou Karidjo, ministre nigérien de la Défense.

Les députés ont approuvé lundi l’engagement des troupes dans la lutte contre la secte terroriste.

Le parlement nigérien a donné quitus lundi au gouvernement par un vote pour envoyer au front des troupes  en vue de lutter contre Boko Haram. A travers ce quitus, l’armée nigérienne prendra part aux côtés de la Force mixte multinationale (FMM) en gestation qui sera constituée de 8700 hommes pour venir à bout de la secte islamiste. Mais, rien n’a filtré sur le nombre exact de militaires et le type d’armement à mobiliser pour la cause. Ce mandat du parlement nigérien intervient au lendemain de l’assaut infligé à Boko Haram vendredi dernier. Au cours de cet assaut d’envergure lancé par l’armée nigériane en territoire nigérien, 109 combattants islamistes, quatre militaires et un civil ont perdu la vie. Dans une intervention à la télévision publique, Mahamadou Karidjo, ministre nigérien de la Défense, a fait savoir que cette attaque survenue dans les villes de Bosso et Diffa, situées au sud du Niger à la frontière avec le Nigeria,  a également fait 17 blessés parmi les forces de sécurité nigériennes alors que deux militaires sont portés disparus. D’après des sources militaires, le général Yaya Daoud, commandant des forces tchadiennes déployées au Niger contre Boko Haram, a été blessé par balle au cours des combats de vendredi dernier à Bosso.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sainclair MEZING