Lutte contre Boko Haram : L’armée nigériane exhortée à enregistrer de meilleurs résultats – 14/02/2015

 Mohamed Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et directeur du bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA).
Mohamed Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et directeur du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA).

Le haut responsable de l’ONU chargé de l’Afrique de l’Ouest a appelé vendredi à “une meilleure résolution” et “des résultats plus importants” de l’armée nigériane lors d’une opération conjointe avec les pays voisins pour lutter contre le groupe extrémiste Boko Haram.

Mohamed Chambas, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et directeur du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), a également approuvé la décision prise par une commission électorale indépendante nationale de reporter les élections nigérianes de cette semaine à fin mars, tout en appelant cette commission à assurer l’accès aux urnes à tous les électeurs nigérians et la police à garantir la sécurité d’un scrutin libre et juste.

“Nous attendons tous plus de l’armée nigériane”, a confié M. Chambas aux journalistes au siège de l’ONU à New York par vidéo-conférence depuis Abuja, la capitale nigériane. “Nous l’avons vue travailler de manière honorable sur d’autres scènes. Ils ont contribué au maintien de la paix dans le monde entier depuis des années et ont fait preuve de vigueur”.

“Nous souhaitons maintenant voir cette même vigueur dans la lutte contre Boko Haram, et il se peut que l’on dise que les élections pourraient être une sorte de distraction de ce point de vue, mais malgré cela il s’agit d’un distraction nécessaire”, a indiqué M. Chambas.

Le président nigérian actuel Goodluck Johnson et les partis d’opposition ont tous accepté le report des élections.

“Nous souhaitons qu’après les élections, les Nigérians puissent s’unir et se rassembler autour de la lutte contre Boko Haram, et nous sommes prêts à voir une meilleure résolution de la part de l’armée nigériane, et bien sûr des résultats plus importants dans la lutte contre Boko Haram”, a-t-il affirmé.

Alors que Boko Haram traverse la frontière nigériane pour pénétrer ses pays voisins, une Force conjointe multinationale (MNJTF) a été mise en place avec des troupes en provenance du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria. La Commission du bassin du lac Tchad (LCBC) jouera un rôle “de plate-forme destinée à coordonner les efforts de lutte entre les pays touchés”, a indiqué M. Chambas.

L’Union africaine et les Nations Unies projettent de fournir une assistance technique à la LCBC.

La MNJTF, qui regroupera près de 8700 soldats, doit encore obtenir l’autorisation du secrétaire général et du Conseil de sécurité de l’ONU, probablement la semaine prochaine, a indiqué M. Chambas, ajoutant que le coût d’une telle opération n’a pas encore été déterminé.

Source : © Agence de presse Xinhua

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz