Livre : Les « Dramaticules » camerounaises sortent des salles – 13/05/2014

C’est le volume 1 d’un recueil de pièces de théâtre écrit par cinq dramaturges camerounais. L’ouvrage a été dédicacé au cours de la 4e édition du festival Ado en scène.

L’art théâtral a encore du mal à s’imposer sur la scène culturelle camerounaise. Malgré tout le talent et les efforts des comédiens. Il faut briser ce mythe. Trouver d’autres options pour conquérir le grand public. Pour toucher le maximum de personnes. En occurrence les élèves. Le livre semble être la voie idéale. D’où l’édition, chez Scène d’Ebène, de « Les dramaticules », volume 1. Une initiative éditoriale d’Eric Delphin Kwégoué, comédien, metteur en scène, dramaturge camerounais et directeur de la compagnie Koz’art ; soutenue par Grenier littéraire vers et verbe et le Festival interscolaire franco-camerounais Ado en scène. C’est à raison qu’il ait été officiellement présenté au cours de ce festival annuel.

Cet ouvrage est une compilation de cinq pièces théâtrales. Lesquelles sont rédigées et proposées par cinq dramaturges camerounais bien connus ici et ailleurs. Puisqu’ils ont écumé de nombreuses scènes pour démontrer leur savoir-faire. Il s’agit de Wakeu Fogaing avec la pièce « Seul », Jean Robert Tchamba avec « Chômeurs chômés », Kayabochan avec « Brûle zizi », Dénis Suffo avec « Je suis libre donc je danse » et Eric Delphin Kwégoué avec « les génétiques ». Ce recueil est un champ expérimental, d’exposition et de résolution des problèmes sociaux ici soulevés. On a entre autres : la solitude du célibat, la polygamie, la pauvreté mieux la paupérisation des populations due au chômage accru dans les villes, l’exil au prix de sa vie, la génétique… Le style d’écriture est une suite de suspens. C’est pourquoi, « le début et la fin sont imprévisibles », comme le dixit un personnage de l’ouvrage.

« Les Dramaticules », tome 1, est un premier jet littéraire. Certes. Il compte être « pérennisé dans les mois à venir avec d’autres volumes de cette publication théâtrale. C’est une façon de valoriser davantage nos travaux du quotidien », mentionnait Eric Delphin Kwégoué à la conférence de presse de lancement du festival interscolaire suscité. Disponible dans plusieurs espaces commerciaux, cette initiative est à encourager fortement. Car, elle donne une nouvelle visibilité les travaux de nos dramaturges connus ou non.

© Camerpost – Frank William BATCHOU

 

Les Dramaticules, Les éditions Scènes d’Ebène, Théâtre, Douala 2014, 154 pages, 3000 Fcfa